browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le convoi maudit (The outriders) / Ramon Novarro

Posted by on 29 septembre 2013

Le convoi maudit (The outriders)
(1950) ***

De Roy Rowland (MGM)
Scénario : Irving Ravetch
Photo : Charles Edgar Schoenbaum
Musique : André Prévin
Durée : 93 mn

Avec Joel McCrea : Will Owen
Arlene Dahl : Jen Gort
Barry Sullivan : Jesse Wallace
Ted de Corsia : Bye
Claude Jarman Jr. : Roy Gort
Ramon Navarro : Don Antonio Chaves
Jeff Corey : Keeley
Et James Whitmore, Martin Garralaga, Dorothy Adams

A la fin de la guerre de Sécession, Will, Jesse et Clint, trois soldats confédérés, s’évadent d’un camp de prisonniers de l’Union dans le Missouri.
Au cours de leur fuite, ils rencontrent un groupe de franc-tireurs confédérés dirigés par le terrible Keeley, qui attaquent militaires et civils sans faire de distinction, au nom de la lutte pour le Sud.

Keeley leur demande d’escorter un convoi de charriots civils qui transporte, en toute confidentialité, de l’or, de Santa Fé jusqu’à Saint-Louis.
Ils doivent passer sur un plateau désert où les hommes de Keeley ont prévu de les faire tomber dans une embuscade… pour s’emparer du magot.

Arlene Dahl, James Whitmore

Sur le thème du convoi de l’or (le summum du genre étant Coups de feu dans la Sierra), un western tourné dans les beaux paysages de l’Utah, très efficace, avec les épisodes conventionnels qui ponctuent ce genre de film : attaque d’Indiens, traversée périlleuse d’une rivière tumultueuse sur un radeau, vol de chevaux par des Pawnees, et deux hommes se chamaillant pour les yeux d’une jolie femme : Arlene Dahl. Premier western de Ted de Corsia.


Ramon Novarro (6-2-1899/31-10-1968)

Fils d’un dentiste mexicain, il émigre avec sa famille comme réfugié lors de la révolution mexicaine en 1916. Découvert par Rex Ingram, qui lui donne la place de Valentino, ce célèbre séducteur mexicain du cinéma muet qui avait beaucoup d’admiratrices (il était en fait homosexuel) est révélé par BEN HUR, il apparaît dans deux westerns à la fin de sa carrière, Le convoi maudit (1950) de Roy Rowland, La diablesse en collant rose avec Sophia Loren, et dans les séries Bonanza, Les mystères de l’Ouest, Rawhide et Le grand Chaparral.
On le trouve nu dans sa villa, assassiné par des inconnus, en 1968. Il avait 69 ans.

posant pour une publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *