browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le chat à neuf queues (Il gatto a nove code)

Posted by on 10 janvier 2015
Italo-franco-allemand de Dario Argento (1971) ***

Affiche Le chat à neuf queues - la critique
Un reporter et un vieil aveugle tentent de résoudre une série de meurtres liés à un projet expérimental génétique d’une compagnie pharmaceutique. Il devient la cible du tueur…

Avec James Franciscus, Karl Malden, Catherine Spaak, Pier Paolo Capponi, Horst Frank, Rada Rassimov, Aldo Reggiani, Tom Felleghy, Ugo FangareggiCinzia de Carolis, Margherita Horowitz

Second giallo de Dario Argento (produit par son père Salvatore et tourné à Cinecitta) après L’OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL en 1970 (le 3e de sa trilogie « animale » sera QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS), qui imprime son style et son esthétique personnels et créatifs. Il fait appel à de nouveaux comédiens français et américains qui font leur entrée dans le genre : James Franciscus, Karl Malden et Catherine Spaak, qui apporte un brin d’érotisme. La musique est signée Ennio Morricone, qu’on a tendance à assimiler au western, mais il a écrit les partitions de nombreux gialli.
Karl Malden, dans le rôle d’un ex-journaliste non voyant, est étonnant. Les autres oeuvres d’Argento sont plus axées « fantastique », celui-ci est un pur -et très efficace- giallo policier.

Catherine Spaak, James Franciscus

Catherine Spaak (cinérevue nov. 69)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *