browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Tom Laughlin / The master gunfighter (El Pistolero) / Richard Angarola

Posted by on 11 août 2013
Tom Laughlin (10 avril 1931/12 décembre 2013)

Le réalisateur, scénariste et acteur célèbre pour le personnage de Billy Jack, métis indien, ancien Béret vert, qu’il interpréta quatre fois à l’écran, avec sa femme Delores Taylor, est apparu pour la première fois dans THE BORN LOSERS, un film du cinéma d’exploitation sur un gang de motards de 1967.

Son film BILLY JACK en 1971, pour un budget de 800 000 dollars, en rapporta 65 millions ! Ces films abordaient notamment les thèmes d’abus sur enfants et de l’exploitation des Indiens natifs d’Amérique.

Il écrivit, réalisa (c’est le nom de son fils Frank qui est crédité au générique), et produisit The Master Gunfighter, un western de 1975 dans lequel jouait aussi Barbara Carrera. Un western qui décrit d’ignobles ranchers mexicains voulant s’approprier à tout prix les terres des Indiens, qui à provoquer leur massacre. Laughlin jouait le justicier ayant un côté oriental, avec un sabre aussi efficace que son revolver.
On l’avait vu dans plusieurs séries western, La grande caravane (1957), The deputy (59), Riverboat (59), Tales of Wells Fargo (59), et le film Le justicier solitaire (1981), qui était une histoire du fameux justicier masqué Lone Ranger… Et le remake du GRAND SOMMEIL (1978), polar avec Robert Mitchum.
Tom Laughlin était un adepte de hapkido karaté.


The master gunfighter (El Pistolero)
De Frank Laughlin (1975) *


Scénario : Tom Laughlin
Musique : Lalo Schiffrin

Avec Tom Laughlin (Finley) ; Ron O’Neal (Paulo) ; Lincoln Kilpatrick (Jacques) ; Barbara Carrera (Eula) ; Geo Anne Sosa (Chorika) ; Victor Campos (Maltese).
Et Hector Elias, James Andronica, Richard Angarola, Burgess Meredith (voix du narrateur dans la VO).
Et Richard Farnsworth, May Boss (cascades)

C’est un western réalisé, écrit et joué par Tom Laughlin, qui vient de décéder le 12 décembre 2013 ; il a été produit par sa société de production -et celle de sa femme Delores-, nommée Billy Jack Enterprises, du nom du personnage d’ancien béret verts qui a rendu célèbre Laughlin, dans plusieurs films des années 60-70. Leur succès lui a permis de concevoir ce western, le nom du réalisateur est celui de son fils Frank.

Un western baroque et original, remake du film japonais GOYÔKIN (1969), avec un justicier armé d’un revolver et d’un sabre de samourai (l’acteur était adepte de Hapkido Karaté).
L’histoire évoque un fait réel, qui eut lieu au début du XIXe s, un massacre d’Indiens à Goleta, en Californie, par de puissants ranchers, peu après que cet Etat fasse partie des USA.
Le méchant du film, qui provoque ce massacre pour s’approprier les terres des Indiens, est joué par Richard Angarola, Tom Laughlin joue son beau-fils qui va lui mettre des bâtons dans les roues, et préserver la paix entre colons et Indiens. Une intrigue qui rappelle par certains aspects les Winnetous des années 60, et aussi des films comme Lone Ranger.
Ron O’Neal et Barbara Carrera furent nominés aux Golden Globes pour leur rôle, beaucoup de cascadeurs contribuèrent aux scènes d’action, dont Tap Canutt, Richard Fansworth.

Les critiques ont été assez durs avec ce film, présenté comme long et ennuyeux, avec des airs de western-spaghetti, et certains ont déploré son discours anti-religieux virulent. L’oppression des peuples amérindiens est un thème plusieurs fois abordés dans l’oeuvre de Tom Laughlin.

 

 

——

Richard Angarola (1-9-1920/7-7-2008)

Richard Angarola est un second rôle assez hiératique qui a commencé sa carrière au théâtre avant d’apparaître dans un certain nombre de séries western dès les années 1960 comme Bonanza, Gunsmoke, Le grand Chaparral… et des longs-métrages, notamment dans des rôles d’Indiens comme dans Pendez les haut et court (68) de Ted Post avec Clint Eastwood.
Puis, il joue dans Les géants de l’Ouest (1968) avec John Wayne, c’est un chef indien dans le magnifique western écologique de Sydney Pollack Jeremiah Johnson (1972), et tient un rôle d’ignoble rancher mexicain faisant tout pour provoquer un massacre d’Indiens dans The Master Gunfighter (1975), produit et réalisé par Tom Laughlin… avant d’apparaître encore en chef indien dans la mini-série La conquête de l’Ouest (1977-78) et aussi Les mystères de l’Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *