browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Lash LaRue / La chevauchée érotique (Hard on the trail)

Posted by on 11 août 2013
Lash LaRue (15-6-1917/21-5-1996)

Jamais sans son fouet !

 

Héros de westerns très populaires tout de noir vêtu et ne se séparant jamais de son fouet, Lash LaRue, qui avait une petite ressemblance avec Humphrey Bogart, était l’une des vedettes de l’écurie de séries B la PRC, une machine à fabriquer des séries B -pour la plupart des navets- en Cinécolor, dans les années 30/40.

Quasiment tous ses westerns et séries –une quarantaine- sont réalisés par Ray Taylor, renvoyé de la Republic pour cause de retard sur le plan de travail !

Dans les années 50, LaRue ne parvient pas à se renouveler.

Il va faire un surprenant come-back en 1972 après 19 années d’absence dans un rôle de méchant avec La chevauchée érotique, un  » sex western ». LaRue se défendit en affirmant ne pas avoir été informé de la nature du film, qui ressortit quelques années plus tard amputé de ses scènes les plus chaudes.

Dernière apparition dans le téléfilm Stagecoach en 1986, qui est un remake de La chevauchée fantastique de John Ford, avec un beau carré d’as : les quatre chanteurs de country Willie Nelson, Waylon Jennings, Kris Kristofferson et Johnny Cash… et une paire d’as : Pair  of aces en 1990, où il en retrouve deux : Willie Nelson et Kris Kristofferson.

Quelques westerns de Lash La Rue :

SONG OF OLD WYOMING (1945)
THE CARAVAN TRAIL (1946)
WILD WEST (1946)
PIONEER JUSTICE (1947)
THE FIGHTING VIGILANTES (1947)
DEAD MAN »S GOLD (1948)
THE DALTON’s WOMEN (1950)
THE BLACK LASH (1952)

… et la série JUDGE ROY BEAN (1956) avec Edgar Buchanan…
La série THE LIFE AND THE LEGEND OF WYATT EARP avec Hugh O’Brian (59-60)…

comics 1955-56


LA CHEVAUCHEE EROTIQUE de Greg Corarito (1972) *

Avec Lash La Rue, Julie Coners, Bob Romero, Robert Dalton, Mary Donahue, Richard Hoyt.

Beaucoup de westerns érotiques en cette année 72 (dont deux Zorro). La vedette des années 40 Lash La Rue fait un surprenant come-back après 19 années d’absence dans un rôle de méchant, avec ce western conçu pour être un porno mais sorti dans une version soft.
LaRue se défendit en affirmant ne pas avoir été informé de la nature du film, qui ressortit plus tard amputé de ses scènes hot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *