browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Martin Landau / Les brutes dans la ville

Posted by on 17 juillet 2017
DECES de Martin Landau… (20 juin 1928-juillet 2017)

Résultat de recherche d'images pour "martin landau"

Martin Landau et Barbara Eden

C’est un des plus grands seconds rôles du cinéma hollywoodien -et star de premier plan dans les séries- qui disparait…
Martin Landau est dessinateur pour le New York Daily News à l’âge de 17 ans. Il est, avec Steve McQueen, le seul des 2000 postulants à être accepté à l’Actor’s studio en 1955. Il devient à l’époque un bon copain de McQueen et de James Dean. Il est entré au cinéma dans la légende avec son duel vertigineux contre Cary Grant dans le thriller hitchcockien LA MORT AUX TROUSSES en 1959, mais a surtout -avant et depuis- tourné pour le petit écran. Son visage émacié et son regard froid le conduisent à interpréter assez souvent des personnages énigmatiques et parfois menaçants…

Leslie Nielsen, Martin Landau

Pour la télévision, il devient populaire avec les séries MISSION : IMPOSSIBLE et COSMOS 1999 dès 1975. Le métier le reconnaît tardivement, il obtient l’Oscar du meilleur second rôle avec ED WOOD en incarnant l’acteur Bela Lugosi.

Résultat de recherche d'images pour "martin landau"

Cosmos 1999

Dans l’univers du western, il démarre dans les séries Maverick en 1958, Les mystères de l’Ouest, Lawman, il incarne Doc Holliday dans Tales of Wells Fargo en 59, joue dans Rawhide, Au nom de la loi avec son pote Steve McQueen, Johnny Ringo, L’Homme à la carabine, son premier long métrage est Stagecoach to dancer’s rock en 1962.

Toujours dans le western, il campe un chef indien -peu crédible- dans Sur la piste de la grande caravane (1965), comédie de John Sturges, puis tourne encore dans des séries (La grande vallée, BonanzaGunsmoke, La grande caravane) avant de jouer un des meurtriers des parents de Nevada Smith en 1966 (le premier que Steve McQueen trouve et tue dans un tripôt). Puis, c’est Les brutes dans la ville (71).
Landau enchaîne alors de nombreux films de SF et d’aventures dans les années 70-80, la série Buffalo Bill (1984), incarne Joseph dans LA BIBLE : JOSEPH (1995), Gepetto dans PINOCHIO (1996), et Abraham dans AU COMMENCEMENT (2000).

Science-fiction :
METEOR (1979) de Ronald Neame
Polar :
APPELEZ-MOI MONSIEUR TIBBS ! (1970)

avec James Mason – LA MORT AUX TROUSSES

LA MORT AUX TROUSSES

Image associée

The twilight zone

 


Les brutes dans la ville (Une ville nommée Batard) (A town called bastard) (A town called Hell)
Hispano-anglais de Robert Parrish et Irving Lerner (1971)
Un groupe de révolutionnaires mexicains tue un prêtre et ses fidèles. Des années après, une veuve (Stella Stevens) arrive en ville pour venger le meurtre de son époux…

Et avec Robert Shaw, Telly Savalas, Fernando Rey, Martin Landau, Aldo Sambrell, Michael Craig, Al Lietteri, Cass Martin, Tito Garcia, Elizabeth Sands, Cris Huerta

 

Western anglo-espagnol inclassable et assez violent, réalisé par l’acteur et metteur en scène américain Robert Parrish (L’aventurier du Rio Grande). Comme Une corde, un colt, ou Hannie Caulder, sorti la même année, c’est l’histoire d’une veuve vengeresse, Stella Stevens marche sur les traces de Michèle Mercier et Raquel Welch, et livre une belle performance, c’est un de ses meilleurs rôles.

Robert Shaw incarnait le général Custer dans Custer, l’homme de l’Ouest en 1967, il joue ici un révolutionnaire sanguinaire… Et Martin Landau est un des hommes qui font tomber Cary Grant dans une machination dans LA MORT AUX TROUSSES d’Hitchcock.

 

Al Lietteri, Telly Savalas, Robert Shaw

Martin Landau

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *