browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

La révolte des Indiens apaches (Winnetou 1. Teil) (Apache gold) / Parmi les vautours / Pierre Brice / Winnetou, le Mescalero

Posted by on 21 août 2013

La révolte des Indiens apaches (Winnetou 1. Teil) (Apache gold) (Vinnetou) (Winnetou the warrior)-Production : RFA-France-Italie
De Harald Rainl (1963) ****

Scénario : Harald G. Petersson, d’après le roman de Karl May
Photo : Ernst Kalinke-Musique : Martin Böttcher
Durée : 1h40

Avec Pierre Brice : Winnetou
Lex Barker : Old Shatterhand
Marie Versini : Nscho-Tschi
Walter Barnes : Bill Jones
Mario Adorf : Frederick Santer
Ralf Wolter : Sam Hawkens

Et Dunja Rajter, Chris Howland, Milivoje Popovic-Mavid, Gojko Mitic.

Bafouant les accords signés avec les Indiens mescaleros, l’ingénieur Bancroft travaillant pour la Great Western Railway a monté un projet prévoyant de faire passer le tracé du chemin de fer sur les territoires de la tribu.
Old Shatterhand, qui travaille comme géomètre pour la Compagnie, est envoyé sur place comme éclaireur, lui voudrait que la ligne contourne les territoires apaches.
Old Shatterhand est à la tête d’un convoi de ravitaillement qui subit une attaque de Kiowas, de mèche avec le colonel Santer.
Shatterhand découvre que Bancroft est sous l’influence de ce dernier et que l’économie réalisée sur le budget du chantier irait tout droit dans leur poche. Santer fait tout pour détruire l’alliance que passe Shatterhand avec le fils du chef apache, Winnetou, il enlève Shatterhand, qu’il remet aux Kiowas, ses ennemis, Winnetou vient à son secours et l’aide à s’évader.
Au terme de violents conflits avec les bandits, Shatterhand parvient à les neutraliser, Santer est tué par les Indiens et Winnetou devient le nouveau chef des Apaches…

Deuxième Winnetou pour le tandem Lex Barker/Pierre Brice, il évoque la construction du grand chemin de fer de l’Ouest qui crée des tensions et conflits entre les colons, la Compagnie des chemins de fer et les tribus indiennes ; c’est aussi le sujet de Lone ranger avec Johnny Depp (ici, au début, c’est un jeune Apache qui a des pépites d’or intéressant les bandits).

Le clou du film est une locomotive qui fonce et détruit un saloon, séquence qui fut tournée en une seule prise.
Ce western européen tourné en Allemagne et en Croatie fut un succès, comme le premier de la série Le Trésor du lac d’argent, l’année auparavant : il incita les producteurs italiens à mettre en chantier une vingtaine de western-spaghetti de juillet 1963 à avril 1964, Sergio Leone surfera sur cette vague.

L’Apache Winnetou est joué par le Français Pierre Brice, Guy Williams (ZORRO) était au départ pressenti pour le rôle. C’est aussi une Française qui tient le rôle féminin, Marie Versini.
La saga Winnetou va être constituée de 12 films et d’une série de 7 épisodes en 1980. Le troisième sera Les cavaliers rouges en 1964.
Marie VERSINI

Marie Versini


Parmi les vautours (Unter geiern)
Franco-Ouest allemand-italo-yougoslave d’Alfred Vohrer 
(1964) ***


La tribu apache de Winnetou (Pierre Brice) et de son frère de sang, Old Shatterhand (Stewart Granger), est  accusée d’être à l’origine de l’attaque d’un ranch. Les auteurs de ce massacre sont en fait des bandits et ils projettent maintenant de s’attaquer à un convoi de colons.
Pendant ce temps, Winnetou essaie de faire entendre raison aux Navajos qui veulent faire la guerre avec les Apaches…

Et avec Götz George, Elke Sommer, Stewart Granger, Terence Hill, Louis Velle, Sieghardt Rupp, Walter Barnes, Miha Baloh, Renato Baldini, Voja Miric, Gojko Mitic, Dunja Rajter…

Le 5e d’une série de westerns européens basés sur l’œuvre de Karl May avec le personnage de Winnetou, celui-ci suit La révolte des Indiens apaches (1963). Pierre Brice est devenue une star avec ces films, surtout auprès du public allemand, Stewart Granger reprend le rôle de l’ami de Winnetou joué dans les précédents.

Elke avec Götz George et Stewart Granger


Pierre Brice (6 février 1929-2015)

Pierre Louis Le Bris est devenu dans les années 60-70 une véritable vedette en Allemagne, grâce au personnage de l’Indien Winnetou, d’après les romans de Karl May, qui enchantèrent toute une génération de jeunes spectateurs européens.

Les producteurs allemands songent à Guy Williams pour le rôle de Winnetou, mais lui préfèrent Pierre Brice, un Français alors inconnu. La première de ces aventures est Le trésor du lac d’argent en 1962, Lex Barker, qui est alors une star (alors que Brice est à cette époque quasi-inconnu du public), interprète son ami Blanc Old Shatterhand et ils doivent déjouer chaque fois les manœuvres de cupides aventuriers et hors-la-loi. Suivront La révolte des Indiens apaches en 1963 (il joue la même année dans un Maciste contre Zorro !), avec le thème de la construction du grand chemin de fer de l’Ouest, Le trésor des montagne bleues en 64, et Les cavaliers rouges ( le 3e).

En 1964 : Parmi les vautours, mais le rôle de Barker est repris par Stewart Granger. En 1965 : L’Appât de l’or noir et Sur la piste des desperados : Lex Barker est de retour. Old Surehand (Frontière ardente) (1965) est le 8e épisode centré sur le personnage de Stewart Granger, Pierre Brice y est moins présent ; le 9e sort en 1966 : Winnetou und das Halbblut Apanatschi (66) avec Lex Barker. Et Tonnerre sur la frontière (66) sans Lex Barker mais avec Rod Cameron, qui lorgne cette fois vers le western-spaghetti. Le 11e et dernier de la série est Winnetou und Shatterhand im tal der toten (1968) de Harald Reinl avec Lex Barker.

Pierre Brice, Stewart Granger

Une série TV franco-suisse démarre en 1980 Winnetou le mescalero : un flop, 7 épisodes seulement… Nous ne savons rien de Wunderland (téléfilm de 1983) ni de Zârtliche Chaoten (1987) dans lesquels Brice reprend apparemment son personnage… comme dans Winnetous Rukkehr, téléfilm de 98, dont il a écrit le scénario, il ne s’est pas foulé car c’est calqué sur le même type d’intrigue que les autres films de la série : son personnage vient en aide à des colons et Indiens menacés par des bandits.

A part ça, Pierre Brice a aussi incarné Zorro à deux reprises en 1963 dans L’Invincible cavalier masqué et Maciste contre Zorro d’Umberto Lenzi, qui mélange allègrement les genres horreur et péplum avec la légende de Zorro… Et joué dans un (mauvais) western espagnol de 1973 Les charognards meurent à l’aube.

MACISTE CONTRE ZORRO

le dernier Winnetou dans lequel il a joué : 1998.


Winnetou, le Mescalero
(1980) Franco-Suisse

Avec Pierre Brice, Jean-Claude Deret, Erci Ho, Arthur Brauss, Vicente Lara, Rolf Wolter.

Cette série tournée à Mexico et découpée lors de sa diffusion en 7 épisodes a fait long feu.

Winnetou le mescalero - Pierre Brice

(Télé 7 JoUrs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *