browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Jupiter : le destin de l’Univers (Jupiter ascending) / Channing Tatum / Mila Kunis

Posted by on 16 février 2015

Jupiter : le destin de l’univers
de Andy et Lana Wachowski (2015) ** 


Dans le futur, à New-York, Jupiter est une jeune Russe qui aide sa famille en faisant des ménages. Des tueurs venus de l’Espace tentent de l’assassiner. Un chasseur de primes intergalactique, hybride, mi-loup, mi-humain, la sauve. Elle va apprendre qu’elle est la réincarnation d’une Princesse, dont elle a hérité par hasard du génome…

Avec Mila Kunis, Channing Tatum, Sean Bean, Douglas Booth, Terry Gilliam

Gros budget (175 millions de dollars) pour ce Space-Opéra ambitieux au scénario foisonnant mais un peu Luna Park, avec des idées empruntées à LA GUERRE DES ETOILES, notamment dans certains personnages (les gardes armés, les gros reptiles…), BRAZIL (la cité administrative), TERMINATOR (une femme traquée par des extraterrestres et protégée par un hybride), et un zeste de gothique dans certains costumes. Le film fait défiler autour de la belle Ukrainienne Mila Kunis -Russe dans le film- une galerie hétéroclite d’êtres humains, animaux, humanoïdes étonnants, comme le héros qui se déplace à toute vitesse dans l’espace avec des rollers gravitationnels tel le  surfer d’argent, il dépeint une cité futuristico-antique, des poursuites spatiales éblouissantes, le tout mixé avec des moments de romance et de poésie (les abeilles reconnaissant la Reine, l’amour entre la « Belle et la Bête »), qui permettent de souffler un peu ; sur le plan visuel, c’est plutôt réussi, et encore mieux si on le visionne en 3D, pour lequel il a été visiblement conçu. Mais le récit enchevêtre trop de thèmes et on a parfois du mal à suivre : reproductions génétiques et clonage, exploitation terrifiante des populations humaines terrestres, classes dominantes/dominées, Temps et fontaine de jouvence…
Par Jupiter ! Où sont-ils allés chercher tout ça ?

 

 

 

 

 

 

————————————————————————-

Channing Tatum (1980)

Channing-Tatum
Belle gueule du cinéma américain, c’est le 9e des Huit salopards de Tarantino, celui qui ne figure ni dans le titre ni sur l’affiche… et pourtant un de ceux, avec Jennifer Jason Leigh, par qui tout arrive… et dont la présence constitue un des principaux rebondissements du film. C’est son premier western, il débute dans la science-fiction avec LA GUERRE DES MONDES (2005) et décroche un rôle en vedette dans SEXY DANCE (2006), autre film de SF en 2015 : JUPITER : LE DESTIN DE l’UNIVERS.
Channing Tatum sera en 2016 à p’affiche de GAMBIT au côté de Léa Seydoux et de AVE CESAR avec Scarlett Johansson.

Les 8 salopards


Mila Kunis (14 août 1983)


Née Milena Mila Markovna Kunis en Ukraine, c’est la petite star venue de l’Est qui monte aux USA, rivalisant dans la cour des brunes sexy avec Megan Fox, elle a fait ses premiers pas dans le téléfilm PIRANHA en 1995 et dans des séries comme ALERTE à MALIBU, un premier rôle important avec AMERICAN PSYCHO II : ALL AMERICAN GIRL (2002), à partir de là, elle est souvent la vedette de ses films, surtout des comédies : MOVING McALLISTER (2007), BOOT CAMP (2008), de la SF avec LE LIVRE d’ELI (2010) et l’ambitieux space-opéra JUPITER : LE DESTIN DE l’UNIVERS (2015), où elle joue une femme de ménage découvrant qu’elle est la princesse d’une dynastie extraterrestre, elle partageait en 2010 l’affiche de BLACK SWAN avec Natalie Portman.

 

Mila Kunis par Didgiv

Mila Kunis by Svetliaciok

Mila Kunis by Svetliaciok

Mila Kunis par MayaOsina (et ci-dessous)

Mila Kunis by svetliaciok

Mila Kunis by MayaOsina

Mila Kunis by MayaOsina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *