browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Johnny Hallyday (Johnny Halliday) / A tout casser / Le spécialiste (Gli specialisti)

Posted by on 6 décembre 2017

Décès de Johnny Hallyday (15 juin 1943/2017)

Johnny Hallyday

(cinerevue 1976)

Terrible nouvelle en ce début décembre 2017… Johnny est mort ! C’est toute une époque qui disparait… L’âge d’or du rock’n’roll européen. Chanteur formidable et inépuisable, immense comédien aussi : il jouait un élève de l’Institut dirigé par Paul Meurisse dans LES DIABOLIQUES en 1955, polar qui influença nombre de gialli des années 1960-70 en Italie ; il était en 1963 la vedette d’un western camarguais, D’où vient-tu Johnny ? et en 1969 le héros d’un pur western européen, Le spécialiste de Sergio Corbucci avec Françoise Fabian et Gastone Moschin (lui aussi disparu récemment), Johnny jouait un vengeur solitaire, façon Clint Eastwood, affrontant des bandits qui avaient des gueules de hippies. Il interprétait la même année la version française de la chanson du générique du western L’or de MacKenna (avec Omar Sharif).



Héros de la série policière DAVID LANSKY en 1989, il a aussi été la vedette de plusieurs polars comme A TOUT CASSER (1968) avec Eddie Constantine (voir ci-dessous), POINT DE CHUTE (1970) de Robert Hossein, L’HOMME DU TRAIN (82), DETECTIVE (1985) ou encore WANTED en 2003, avec Gérard Depardieu, et le thriller franco-hong-kongais VENGEANCE en 2009.

Point de chute (1970)

Ainsi disparut Tennessee… A certaines heures de la nuit, quand le coeur de la ville s’est endormi, il flotte un sentiment comme une envie, son rêve à nous avec ses mots à lui… Y a quelque chose en nous de… Johnny !

par FCarlos Silva

Son 49e album s’intitulait Rester vivant, le dernier, De l’amour, comprend une belle et émouvante chanson en hommage aux victimes de l’attentat de janvier 2015 en France.

Lire notre article sur :

http://www.riowestern.com/johnny-hallyday-johnny-halliday/

 

Johnny Hallyday by Nicky08

Johnny Hallyday by Nicky08

Avec Syvlie Vartan, Gene Vincent

avec Sylvie Vartan


A tout casser (1968) Franco-italien de John Berry

Avec Johnny Hallyday, Eddie Constantine, Michel Serrault, Annabella Incontrera, Clément Michu, Catherine Allégret

Frankie et ses amis musiciens et chanteurs aménagent une petite boîte de nuit, juste au-dessus de la planque du truand Morelli, patron d’un cabaret de luxe voisin, qui va tout faire pour déménager par la force Frankie et ses potes…

Johnny Hallyday vedette avec Eddie Constantine de ce polar à l’américaine (réalisé par l’Américain John Berry) dans lequel il chante Cheval d’acier. Il donne aussi la réplique à Michel Serrault, qui jouait dans LES DIABOLIQUES, premier film dans lequel apparaît Johnny, alors âgé de 12 ans (il a donc été acteur avant de devenir chanteur !). Mais entretemps, Hallyday est devenu l' »idole des jeunes », et ce film est taillé sur mesure pour lui, et exploite son image de rebelle : il joue le chef d’un gang de motards… comme Brando dans L’EQUIPEE SAUVAGE.
John Berry avait déjà réalisé, en 1955, un polar avec Eddie Constantine, çA VA BARDER.


Le spécialiste (Gli specialisti) Italo-franco-allemand de Sergio Corbucci (1969) **

Un pistolero (Johnny Hallyday) vient dans une petite ville pour venger son frère Charlie, lynché par les habitants pour avoir volé l’argent de la banque. Il séduit la jolie Sheba (Sylvie Fennec) et affronte l’hostilité du shérif (Gastone Moschin). La femme du banquier (Françoise Fabian) lui donne un renseignement  qui va lui permettre de trouver l’assassin.

Et avec Mario Adorf, Angela Luce, Mario Castellani, Remo De Angelis…

Un western produit et réalisé par Sergio Corbucci, taillé sur mesure pour l’idole des jeunes Johnny Hallyday, dans la peau d’un cavalier solitaire bagarreur au regard clair façon Eastwood, dans un film qui enchaîne adroitement bagarres, fusillades, chevauchées et coups de théâtre surprenants tournés dans les Dolomites.
C’est Johnny, impressionné par les westerns de Corbucci (surtout Le grand silence), qui le contacta pour tourner ce film.

Les bandits ont des gueules de hippies, le scénario dénonce l’argent qui gangrène une société bourgeoise et se termine par un duel étonnant. Johnny chante avec un air pouvant rappeler la chanson qu’il interprétait dans la VF de L’or de McKenna avec Gregory Peck.
Lien. http://www.dvdclassik.com/critique/le-specialiste-corbucci

Johnny et Gaston Moschin

Françoise Fabian

avec le réalisateur Sergio Corbucci

les environs de Cortina d’Ampezzo que Corbucci avait utilisé pour Le grand Silence

Mario Adorf & Johnny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *