browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Jacqueline Bisset / Bullitt / Don Gordon

Posted by on 1 septembre 2016

Jacqueline Bisset (Jackie Bisset) (Jacky Bisset) (1944)

Jacqueline Bisset-1977 – cinerevue

En dessins et photos…

Jacqueline Bisset novembre 1968- cine revue

BULLITT (1968) :

Juge et hors-la-loi (1972) :

 

Le jour de la fin du monde (1982) :

dessin de Didgiv

dessin de Didgiv

LE MAGNIFIQUE :

Jacqueline Bisset

1968- cine revue

The grasshopper

Interview Cinerevue 1977 :

Jacqueline Bisset-interview 1977 - cinerevue

 

Jacqueline Bisset

juillet 1969- cine revue

Jacqueline Bisset mars 1970- cine revue

dans AIRPORT – mars 1970- cine revue

Jacqueline Bisset -1971- cine revue

THE GRASSHOPPER

Jacqueline Bisset -

sept 1970- cine revue

Jacqueline Bisset

sept.1971- cine revue

Jacqueline Bisset

1976 cine revue

—————

BULLITT de Peter Yates (1968) ***** 

Bullit

dessin de Didgiv

Un flic de San Francisco veut trouver à tout prix le meurtrier qui a tué le témoin qui était sous sa protection.

Avec Steve McQueen, Jacqueline Bisset, Robert Vaughn, Don Gordon, Simon Oakland, Robert Duvall…

S. McQueen, Don Gordon

C’est le joyau des joyaux du film policier : un tempo parfait dans le montage (qui reçut l’Oscar) et la mise en scène, des acteurs épatants, chacun dans leur registre : Steve McQueen, flic intègre et efficace, son adjoint, l’excellent Don Gordon, Jacqueline Bisset, sa douce petite amie, Robert Vaughn, politicien cynique et de mauvaise foi qui met des bâtons dans les roues du super-flic, Simon Oakland, capitaine de police débonnaire ou encore Robert Duvall, chauffeur de taxi placide… le tout bercé par l’inoubliable musique jazzy de Lalo Schiffrin ; nul autre film n’a constitué une meilleure publicité pour la ville de San Francisco…La fameuse course poursuite (10 minutes et 53 secondes) des Ford Mustang avec les ronflements des V8 sous pression et les crissements des pneus reste un morceau d’anthologie… souvent imité, jamais égalé, comme dans LE MARGINAL, avec Belmondo ou encore avec la poursuite de FRENCH CONNECTION. C’est un des plus gros succès de l’année 1968, rapportant 9 fois son budget aux USA.

Un témoin embarrassant (Felice Orlandi)

dessin de Didgiv


Don Gordon (1926)


Excellent acteur américain, vu dans de nombreux polars, Don Gordon jouait dans un des fleurons duz genre : le collègue du lieutenant de police campé par Steve McQueen dans BULLITT en 1968. C’était dans le vie un de ses meilleurs amis. Il a aussi joué avec lui dans la série dans la série Au nom de la loi… PAPILLON (1973) et LA TOUR INFERNALE (74).
Il joue dans les westerns Quand la poudre parle (53) de Nathan Juran, Revolt at fort Laramie (57), les séries Colt .45, The Deputy (1960), Les Canons de Cordoba (70), The last movie (71)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *