browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Walter Huston / Abraham Lincoln /  Of human hearts

Posted by on 7 août 2013

ABRAHAM LINCOLN de D.W. Griffith (1930) *

Avec Walter Huston, William L. Thorne, Lucille La Verne, Helen Freeman, Otto Hoffman, Una Merkel, Russell Simpson, Francis Ford, Hank Bell

Le dernier film -et un de ses deux seuls parlants- de D.W. Griffith fut un échec. Il relate la biographie du 16é Président des USA, joué par Walter Huston, le papa du cinéaste John Huston.

WALTER HUSTON (5-4-1883/7-4-1950)

Canadien d’origine irlandaise, le papa de John Huston -et grand-père d’Anjelica- est un comédien de théâtre réputé qui a démarré sur les planches en 1914. Après quelques déboires dans sa carrière d’ingénieur, il entame une carrière d’acteur à Broadway puis, au cinéma, il campe le mauvais garçon du Virginien (1929), western avec Gary Cooper, avant d’incarner Abraham Lincoln pour D.W. Griffith en 1930, ce sont les deux films qui en ont fait une star à cette époque.
Il tiendra plusieurs fois le rôle de Président des USA.

On le verra aussi dans plusieurs films avec Bogart, comme Le trésor de la sierra Madre (1947), où il joue avec son père John réalisateur du film, il partage l’affiche avec James Stewart dans Of human hearts (1938). Quelques bons westerns, dans la peau d’un bandit mexicain amoureux de sa captive dans The bad man (1930), de Wyatt Earp (Law and order en 1932), Doc Holliday dans Le banni (1943) avec Linda Darnell… Et un enfin petit rôle de prêcheur dans le flamboyant Duel au soleil de King Vidor, en 1946. John Huston a aussi co-écrit le scénario de Law and order (32) de Edward Cahn, où Walter est en vedette.

Law and order (1932)

Son dernier western est Les furies, signé Anthony Mann, avec Barbara Stanwyck.

Polar :

THE SHANGHAI GESTURE (1941) : dans la fiche ‘les polars de Gene Tierney’


 Of human hearts
de Clarence Brown (1938) 

L’histoire d’une famille, avant et pendant la guerre Civile

Avec Walter Huston, James Stewart, Beulah Bondi, Charles Coburn, John Carradine, Clem Bevans, Ward Bond.

James Stewart deviendra dans les années 1950 un des principaux acteurs de westerns, notamment dans les films d’Anthony Mann. Il jouera dans un autre film sur l’histoire d’une famille pendant la guerre de Sécession, Les prairies de l’honneur, dans les années 1960. John Carradine dans le rôle de Lincoln, on retrouve dans la distribution un autre acteur fétiche de John Ford, le truculent Ward Bond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *