browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Hoxie Jack / Buzz Barton

Posted by on 16 février 2014

2 grandes stars de westerns des années 20-30

Jack Hoxie (Hart Hoxie) (Hartford Hoxie) (11-1-1885/27-3-1965)

Jack Hoxie
Jack Hoxie est une des vedettes de westerns les plus populaires des années 20 et 30, il a grandi en territoire indien (Oklahoma) et dans l’Idaho et devient une célèbre star de rodéo, gagnant des championnats.
Jack Hoxie joue dans un Wild West Show et commence comme cascadeur au cinéma en 1914.
Né John Stone, il se fait appeler Hartford Hoxie puis Jack Hoxie. Universal l’engage, sa carrière décline avec le parlant (il ne savait pas lire) et il laisse la place aux John Wayne et Johnny Mack Brown.

Il joue alors dans son propre cirque-western puis se retire dans son ranch de l’Oklahoma.
Son frère Al Hoxie né en 1901 était aussi acteur et cascadeur de westerns, mais bien moins connu.

 Jack Hoxie chevauche parfois dans ses films l’appaloosa Starlight, un ‘rent’ horse’ que montaient aussi William Boyd ou Buster Crabbe.


♦ Ses principaux westerns :

The battle at fort Laramie (1913) de J.P. McGowan
The three Godfathers (1916) de Edward Le Saint
The skeleton canyon raid (1917) de Frederic R. Bechdolt
L’homme aux yeux clairs (1918) de W.S. Hart
Death Valley Kid (1920)
The broken Spur (1920) de Ben F. Wilson
Riders of the law (1922) de R.N. Bradbury
The galloping ace (1924) de R.N. Bradbury
The sign of the Cactus (1925) de Clifford Smith
The white outlaw (1925) : voir la vidéo ci-dessous
The border sherriff (1926) de R.N. Bradbury
La dernière frontière (1926) de George B. Seitz
Heroes of the Wild (1927) de Harry S. Webb
Gold (1932) de Otto Brower : voir la vidéo ci-dessous
Outlaw Justice (1932) de Armand Schaefer
Law and lawless (1932) de Armand Schaefer
Via Pony express (1933) de Lewis D. Collins
Gun Law (1933) de Lewis D. Collins
Trouble busters (1933) de Lewis D. Collins


Buzz Barton (Billy Lamar) (3-9-1913/20-11-1980)

Buzz Barton

 

William Lamoureaux est un enfant star, il débute tôt, à l’âge de 11 ans, est la doublure de Frankie Darro et le sidekick  (faire valoir) de Jack Perrin puis de Rex Bell, son surnom pourrait à l’époque se traduire par « Le plus jeune des cavaliers et stars de westerns », JP McGowan lui offre quelques têtes d’affiche dans les années 1930, mais il a nettement moins de succès devenu adulte et il quitte le cinéma pour travailler dans des rodéos dans les années 40.

 

Parmi ses westerns :

WEST OF THE RAINBOW’s END (1926) ; PALS OF THE PRAIRIE (1929) ; Breed of the West (1930) ; The lone defender (1930) ; The Apache kid’s escape (1930) ; LE SECRET DU CHERCHEUR d’OR (1930) ; RIDERS OF THE CACTUS (31) ; Flying Lariats (31) ; Cyclone Kid (31) ; Wild West Whoopee (31) ; The mystery trooper (31) ; Human Targets (32) ; Tangled fortunes (32) ; The fighting Champ (32) de JP McCarthy ; Drum Taps (33) ; The tonto kid (34) ; Powdersmoke range (35) ; The reckless buckaroo (35) ; The Pecos Kid (35) ; Fighting Pioneers (35) ; Feud of the West (1936) ; The riding avenger (36) ; Romance rides the range (36) ; Paroled – to die (38) ; The feud maker ; Desert Patrol (38) ; The painted trail (1938) ; Where the Buffalo roam (38) ; OUTLAW EXPRESS (1938) ; Where the West begins (38) ; Rollin’ caravansStagecoach days (1938) ; Phantom Gold (38) ; In early Arizona (38) ; The Mexicali kid (38) ; Wild horse canyon (38) ; Silver on the sage (39) ; Wild horse valley (39) ; Frontiers of 49 (39) ; The law comes from Texas (39) ; Land of the six guns (40) ; The kid from Santa Fe (40) ; WHITE EAGLE (41). Ridin’ teh Cherokee Trail en 1941
Son dernier western et film est COME ON DANGER en 1942, avec Tim Holt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *