browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

George ‘Gabby’ Hayes / A l’Ouest des montagnes (West of the divide) / Song of the trail / La descente tragique (Albuquerque) (Silver City)

Posted by on 5 août 2013

George ‘Gabby’ Hayes (George Hayes) (7-5-1885/9-2-1969)

Bar 20 Justice

Un des plus fameux seconds rôle du western des années 30 et 40, il est né à la fin du XIXe s., sa carrière démarre avec le parlant, et il a arrêté le cinéma en 1950, puis a tiré sa révérence en 1969, alors que le western commençait à agoniser…

Il faisait partie d’un trio d’acteurs, avec John Wayne et le cascadeur Yakima Canutt dans de nombreux westerns de Lone Star productions des années 30, puis pour la Republic. Il campe avec talent les truculents et sympathiques compagnons des héros, comme Walter Brennan. C’est un des rares acteurs dont la filmographie est quasi-exclusivement constituée de westerns, donc un puriste !

Il va jouer avec les grandes vedettes de l’époque comme Bob Steele ou Hoot Gibson, William Boyd, Bill Elliott, Gene Autry, puis Roy Rogers, dans des seconds rôles de méchants, de  shérifs, ou comme simple faire valoir…

Il commence dans le genre avec des films de J.P. McCarthy : God’s Country and The man (1931), dans lequel Tom Tyler lutte contre des bandits mexicains, puis The Nevada Buckaroo (31), et c’est un shérif dans Cavalier of the West (31)… et des westerns de Fred Allen : Freighters of Destiny (1931), La vallée des fantômes (1932).
Ou encore signés l’efficace R.N. Bradbury avec en général Bob Steele : Riders of the desert (1932)… The man from Hell’s edge (32)… Hidden Valley (32)… Texas Buddies (32)… Breed of the border (33)… The gallant fool (33)… Galloping Romeo (33)… Ranger’s code (33)… Tombstone Terror (1935)… Bob Steele encore dans deux JP McCarthy : The fighting champ (32) et Trailing north (33). Et Crashin‘ Broadway (32) de McCarthy mais cette fois avec Rex Bell.
Il est aussi un joueur dans Oklahoma Jim (31), un Texas ranger dans The night rider (32) de William Nigh.

Gabby Hayes by FCARLOS

Gabby Hayes by FCARLOS


Suivront Broadway to Cheyenne (32), Les cavaliers du destin (1933), Le texan chanceux (1934), où il est l’associé de John Wayne découvrant une mine d’or, convoitée par le méchant (Yakima Canutt), il joue avec Randolph Scott dans Wild horse Mesa (1932), puis dans Blue steel (34) : il est le shérif soupçonnant Wayne de vol ; dans Randy rides alone (34) : le méchant qui se fait passer pour un bossu, contre Wayne injustement accusé de meurtre…
Harry L. Fraser le dirige dans The fugitive (33) et Sous le ciel de l’Arizona (34), ce dernier avec John Wayne. Lewis D. Collins dans The man from Hell et The brand of hate en 1934. Armand Schaefer dans The fighting texans (33)… George Belford dans The boiling point (32)… Et David Howard dans In old Santa Fe en 1934… Joseph Kane dans Tumbling Tumbleweeds en 1935…

Wayne encore, et encore méchant dans The star packer (34), et L’homme de l’Utah (34)… Dans Le territoire sans loi (34), il aide John Wayne qui veut venger le meurtre de ses parents… joue encore avec lui dans Texas terror (35), Rainbow valley (1935) de R.N. Bradbury et The lawless nineties (36), The outlaw tamer (35) de JP McGowan.

Puis, il joue avec :

-Richard Dix : Man of conquest (39)
-George O’Brien : Thunder mountain (35)
– Tim McCoy : Justice of the range (1935)
– Hoot Gibson : Lucky Terror (34) de Alan James
– Henry Fonda : La jolie batelière (1935)
– Buck Jones (The throwback, 1935, Silver spurs, 1936), etc.
– Kermit Maynard (Song of the trail, 36)…
– Tom Keene (The painted trail, 1938)
– Bill Elliott : Calling Wild Bill Elliott (43)
– William Boyd (dont serial Hopalong Cassidy) : The frontiersmen, Hop-Along Cassidy, The eagle’s brood, Bar 20 rides again, Heart of the West, Call of the prairie, Le cavalier mystèreHopalong Cassidy returns, Trail dust, Borderland, La vengeance du cow-boy, Rustler’s valley, Hopalong rides again, Texas trailAu Nord du Rio GrandeBar 20 Justice, In old Mexico, Au coeur de l’Arizona, Pride of the West, en 1939 : Sunset Trail, Silver ont the sage, Renegade Trail… Valley of the lawless (1936)
Fred Mac Murray (La légion des damnés)
Beaucoup de Roy Rogers dans les années 30-40 : The Arizona Kid, Jesse James at bay, The ranger and the lady, Southward Ho, In old caliente, Wall street cowboy, In old Monterey, Saga of death Valley, Days of Jesse James, The Carson City Kid, Colorado, Young Bill Hickok, Lights of old Santa Fe, Bells of Rosarita, The man from Oklahoma, Along the Navajo trail, Sunset in El Dorado… et Roy Rogers (de Joseph Kane) encore en 1941-42 : Robin Hood of the PecosIn old cheyenne, Sheriff of Tombstone, Badman of deadwood, Red river valley, Man from Cheyenne, South of Santa Fe, Sunset on the desert, Romance on the range, Sons of the pioneers, Sunset serenade, Heart of the golden West, Ridin down the canyon…

John Wayne, Ella Raines, George Gabby Hayes

Ses westerns des années 40 :

Young Buffalo Bill (1940) avec Roy RogersWagons Westward – The Carson city kid (1940) – L’escadron noir (1940) de Raoul Walsh… The ranger and the lady – Colorado – Young Bill Hickok – Melody ranch – Robin Hood of the Pecos – In Old Cheyenne – Sheriff of Tombstone – Nevada city (1941)- Jesse James at bay (41)- Man from Cheyenne South of Santa Fe Romance on the range.

Sunset on the desert (il a le premier rôle) – Sons of the pioneer Sunset serenade Heart of the Golden West – Ridin down the canyon – Calling wild Bill Elliott 
The man from thunder river
Bordertown gunfighters Wagon tracks West Overland mail robbery Death Valley Manhunt La ruée sanglante.
Mojave firebrand – Hidden valley outlaws Tucson raiders Marshal Reno… l’Amazone aux yeux verts (dessin ci-contre) (1944) – Utah.

Bells of Rosarita – Man from Oklahoma.
Along the Navajo trail.

Sunset in El Dorado – Heldorado (46)- Song of Arizona (1946)
Bad man’s Territory (1946) – Rainbow over Texas – My pal Trigger.
Under Nevada skies Roll On Texas Moon.
Home in Oklahoma 
Du sang sur la pisteWyoming.
Red river valley – Far-West 89
La descente tragique (1948) ; Brahma taureau sauvage.
El Paso, Ville Sans Loi (1949)

La piste des caribous (50) est son dernier western… avec Randolph Scott, à qui il donna souvent la réplique.


SONG OF THE TRAIL
de Russell Hopton (1936)

D’après James Oliver Curwood

Avec Kermit Maynard, Evelyn Brent, Fuzzy Knight, George Gabby Hayes, Wheeler Oakman


 

A l’Ouest des montagnes
West of the divide (1934)

De Robert N. Bradbury.

Autres titres français : L’HONNEUR RETROUVE, LE SANG DE LA VENGEANCE.

Scénario : R.N. Bradbury.

Photo : Archie Stout. Durée : 55 mn. Sortie USA : 1er mars 1934.

Avec John Wayne : Ted Hayden
Virginia Brown Fair : Fay Winters
George Hayes : Dusty Rhodes
Lloyd Whitlock : Mr. Gentry
Yakima Canutt : Hank

Laissé pour mort lors de l’agression de sa famille douze ans auparavant, Ted Hayden revient dans sa ville natale pour identifier l’assassin de son père et et retrouver son jeune frère disparu… Il croise la route d’un homme agonisant qui rend son dernier souffle dans ses bras. C’est un tueur à gages qui devait se mettre au service d’un certain Gentry. Ted va usurper l’identité du défunt, afin d’approcher Gentry… Il va lutter pour se réapproprier le ranch familial et tomber amoureux de la belle Fay Winters…

 

Entre 1933 et 1935, John Wayne tourne 16 films à petit budget pour Lone Star-Monogram : moins de 4 jours de tournage pour 10 000 dollars chaque western, mis en scène par Robert North Bradbury avec le truculent George Gabby Hayes et Yakima Canutt dans le rôle du méchant, et aussi doubleur de John Wayne.

Pour la première fois dans l’histoire du western, on commence à utiliser pour les scènes de bagarres des objets tels que des chaises, des tables ; dans toutes ces productions, une musique minimaliste et peu de scènes en extérieur pour économiser les coûts.
A l’OUEST DES MONTAGNES est le 4e western de cette série, et l’un des meilleurs.
Dans l’une des scènes de bagarres, Wayne tourne lui-même, et c’est une nouveauté, une bagarre sans être doublé par Yakima Canutt…


La descente tragique (Albuquerque) (Silver City)
De Ray Enright (1948) **

Randolph Scott et B. Britton

Avec Randolph Scott (Cole Armin), Barbara Britton (Letty Tyler), George ‘Gabby’ Hayes (Juke), Lon Chaney Jr. (Steve Murkill), Russell Hayden (Ted Wallace), Catherine Craig (Celia), George Cleveland (John Armin).
Et Irving Bacon, Russell Simpson, Dan White, Lane Chandler, Chuck Roberson, Cap Somers, Forrest Taylor, Lee ‘Lasses’ White, et Chuck Roberson (et cascadeur)

Cole Armin arrive à Albuquerque pour y travailler avec son oncle John Armin, qui a le monopole du transport du minerai extrait des mines voisines. Lorsque Cole se rend compte que son oncle est de complot avec le shérif et terrorise la population pour écarter toute concurrence, il décide de décide de collaborer avec Ted Wallace.

Avec sa sœur Celia, ce dernier tente lui aussi de monter une entreprise de fret… Cole demande à son oncle de rendre 10 000 dollars volés à Celia Wallace…

Un  western de série de la Paramount en Cinecolor -belles couleurs orangées- avec un budget confortable, réalisé par l’efficace Ray Enright, à qui l’on doit de bons westerns dont plusieurs avec Randolph Scott, ou comme Montana avec Errol Flynn. Il aborde le thème de la concurrence entre les sociétés de transport de minerai et donc du convoi de l’or, peu décrit dans les westerns à cette époque.

Randolph Scott et Catherine Craig

Le clou du film est un combat entre Randolph Scott et l’acteur de second rang Lon Chaney Jr., on a le plaisir de retrouver l’old timer truculent George ‘Gabby’ Hayes, le Walter Brennan des séries B, déjà dirigé par Ray Enright, et avec Randolph Scott, dans Far-West 89, plus passionnant néanmoins que ce western de routine.

B. Britton et Russel Hayden

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *