browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Gloria Grahame / Oklahoma ! / L’or des Cheyennes (Ride out for revenge) / Black Noon

Posted by on 6 juillet 2013

Gloria Grahame

 (5-11-1981/5-10-1981)

Oscar du meilleur second rôle féminin en 1952 pour son rôle de l’épouse infidèle de Dick Powell dans LES ENSORCELES, Gloria Grahame a eu son heure de gloire dans les années 50, sans jamais arriver au statut de grosse vedette.
Elle avait une sensualité et un sex-appeal très forts pour l’époque, une voix provocante, et a surtout été remarquée dans plusieurs grands films noirs de l’époque, dont REGLEMENTS DE COMPTES en 1953 et ALIBI MEURTRIER (1954) .

Une scène fameuse de REGLEMENTS DE COMPTES  la montre se faire défigurer par Lee Marvin.
Elle est remarquée en 1944 dans une pièce de théâtre de George Abbott, elle va incarner à ‘écran les garces perverses et les femmes fatales au sort souvent tragique.

THE BIG HEAT

Quelques bons westerns aussi à l’actif de cette actrice hors du commun, le plus connu étant Okalhoma ! (1955), adaptation cinématographique d’une pièce jouée à Broadway.

Ses westerns :

Roughshod (1949) de Mark Robson. Deux frères vont à Sonora pour démarrer une nouvelle, vie de ranchers. Ils vont faire la connaissance de quatre jeunes femmes (Gloria Grahame, Myrna dell, Jeff Donnell et Martha Hyer), et affronter trois bandits évadés.

Oklahoma ! (1955), western musical adapté d’une pièce de Broadway, premier film réalisé avec le système Todd-Ao, avec une pellicule de 65 mm, il coûta 5 millions de dollars. Gloria Grahame y chantait le célèbre refrain I’m just a girl who can’t say no
L’Or des Cheyennes (Ride out for revenge) (1957) de Bernard Girard.
Avec Rory Calhoun, un western produit par Byrna Productions, la société de Kirk Douglas, c’est une série B, western pro-indien.

Marqué au fer rouge (Ride beyond vengeance) (1966) de Bernard McEveety avec Chuck Connors, Michael Rennie, Kathryn Hays, Joan Blondell.

Black Noon (1971) de Bernard L. Kowalski. Un prêcheur itinérant et sa femme sont les victimes de membres d’un culte diabolique. Western horrifique.

Gloria Grahame a aussi joué dans un épisode des séries Daniel Boone (1970) et Le cheval de fer (1967) avec Dale Robertson.

Amours. Elle a une une vie sentimentale tumultueuse, avec quatre mariages, notamment avec le réalisateur Nicholas Ray, et un autre avec son beau-fils, Anthony Ray… une liaison qui fit scandale.

Cyd Charisse

Sterling Hayden

défigurée par… Lee Marvin


Oklahoma ! Western musical (sorti en France en 1957)
de Fred Zinnemann (1955) **


Avec Gordon McRae, Gloria Grahame, Gene Nelson, Charlotte Greenwood, Shirley Jones, Eddie Albert, James Whitmore, Rod Steiger, Jay C. Flippen, Roy Barcroft, Bambi Linn, Ben Johnson, Marc Platt

Adapté d’une pièce de Broadway dans lequel jouaient deux des acteurs du film : Marc Platt et Bambi Linn. C’est le premier film réalisé avec le système Todd-Ao, avec une pellicule de 65 mm, il coûta 5 millions de dollars. Et le premier film en couleurs de Fred Zinnemann.
Gloria Grahame y chantait le célèbre refrain I’m just a girl who can’t say no… et Gordon McRae et Shirley Jones : People will say we’re in love.

Shirley Jones, Gloria Grahame


L’or des Cheyennes (Ride out for revenge)
de Bernard Girard (1957) ***

Un chef indien est tué dans une ville où un ex-marshall va tenter d’éviter le pire, les Indiens voulant se venger.

Avec Rory Calhoun, Gloria Grahame, Lloyd Bridges, Joanne Gilbert, Frank DeKova, Vince Edwards, Beulah Archuletta, Chet Brandenburg, Iron Eyes Cody, Cherokee Landrum, John Mitchum.

Produit par Byrna Productions, la société de Kirk Douglas, qui avait déjà produit le très beau western sur les Indiens La rivière de nos amours. Série B originale en noir et blanc, c’est encore un western pro-indien, notamment à travers la description du vil personnage joué par Lloyd Bridges. Rory Calhoun, le méchant petit copain de Marilyn Monroe dans La rivière sans retour, est la vedette du film. Il n,’a ni la carrure d’un John Wayne, ni celle d’un Randolph Scott, mais il s’en sort plutôt bien. A voir.
Le film en entier…


Black Noon
de Bernard L. Kowalski (1971) * 

Avec Roy Thinnes, Yvette Mimieux, Ray Milland, Gloria Grahame, Henry Silva, Hank Worden, Leif Garrett.

Un jeune prêcheur itinérant et sa femme sont les victimes de membres d’un culte diabolique.

Western horrifique (c’est-à-dire film d’horreur transposé dans le Far West) avec le blond et beau héros de la série SF LES ENVAHISSEURS, il joua aussi dans les séries western Gunsmoke (1962) et un Indien ( !) dans Charley-le-borgne en 1973.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *