browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Gianfranco Parolini (Le triomphe des sept desperadas/Las 7 magnificas)

Posted by on 28 avril 2018

Décès de Gianfranco Parolini (1930-2018)

Acteur, réalisateur, producteur et scénariste italien, on lui doit de nombreux péplums (HERCULE SE DECHAINE…), films d’espionnage (LE COMMISSAIRE X… ) d’action, comédies et western-spaghetti.
Comme acteur, on le voit dans un seul western, Sartana (1968) dans la peau d’un joueur, et dans LES DIX GLADIATEURS, LES DIAMANTS DU MEKONG ou encore LES ORGIES DE CALIGULA. Il écrivit de nombreux scénarios, dont celui de LA REVOLTE DES GLADIATEURS en 1958 oudes ORGIES DE CALIGULA (1984).

Yul Brynner dans Indio Black

Linda Veras dans SABATA

Adios Sabata

Il signa comme réalisateur -parfois sous le pseudo de Frank Kramer- les westerns Le triomphe des sept desperadas (1966), Les frères Dynamite (1967), Sartana (68), Sabata (1969), avec Lee Van Cleef,  Adios Sabata (Indio Black) (1970), Le retour de Sabata (1971), Trinita, nous voilà (Noi non siamo angeli) (1975), Les impitoyables (1976) avec Lee Van Cleef, Jack Palance et Richard Boone.


——————————————–

Le triomphe des sept desperadas (Las 7 magnificas) (1966)

(Espagne/Italie/Autriche/Liechtenstein) de Rudolf Zehetgruber et Gianfranco Parolini

Sept femmes sont les seules survivantes d’un convoi attaqué par les Apaches. Elles doivent traverser le désert à pied, poursuivie par les Indiens.

Avec Anne Baxter, Maria Perschy, Maria Mahor, Perla Cristal, Rossella Como, Christa Linder, Adrianna Ambesi, Mara Cruz, George Rigaud, Gustavo Rojo.

C’est le premier western réalisé par Gianfranco Parolini tourné dans le sud de l’Espagne. Une belle palette cosmopolite d’actrices américaine, autrichienne (Maria Perschy), espagnole, argentine, italienne, allemande, George Rigaud joue le chef apache.
Le titre original espagnol (Las 7 magnificas) s’inspire évidemment du titre original des 7 mercenaires sorti 6 ans plus tôt : The magnificent seven.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *