browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Giacomo Rossi-Stuart / L’appel de la chair / Il vizio ha le calze nere

Posted by on 1 décembre 2014

Giacomo Rossi-Stuart (Giacomo Rossi Stuart) (J.R. Stuart) (Jack Stuart) (1925-1994)

Westerns :
1963 : Zorro et les trois mousquetaires (Zorro e i tre moschiettieri) ; Duel au Texas
1964 : Massacre au grande canyon ; Les terreurs de l’Ouest
1965 : Duell vor Sonnenuntergang
1966 : Deguejo (Degueyo) de Giuseppe Vari
1968 : Zorro le renard
1969 : Cinq hommes armés
1971 : Abattez Django le premier
1972 : Fais attention Ben, Charlie arrive ; Sei iellato, amico hai incontrato Sacramento
1973 : Shangai Joe
1975 : Zorro

Gialli :
L’APPEL DE LA CHAIR (1971)
LA CONTROFIGURA (1971)
SETTE SCIALLI DI SETA GIALLA (1972)
LA MORT A SOURI à L’ASSASSIN (1973)
LA SANGSUE (1975)
IL VIZIO HA LE CALZE NERE (75)


L’appel de la chair (Evelyne est sortie de sa tombe) (Holocauste pour une vierge) (La notte che Evelyn usci dalla tomba)
Italien de Emilio Miraglia (1971) **


Un lord anglais qui a perdu la raison depuis la mort de sa femme Evelyn, séduit de jeunes femmes rousses comme elle qu’il emprisonne et torture dans son château.

Avec Anthony Steffen, Marina Malfatti, Enzo Tarascio, Giacomo Rossi-Stuart, Erika Blanc, Paola Natale…

Marina Malfatti

Un giallo d’épouvante et gothique, mâtiné d’érotisme, avec la superbe musique de Bruno Nicolai. Anthony Steffen, un des rois du western-spaghetti, étonnant en Lord pervers déjanté piégeant d’innocentes beautés rousses dans son sordide château.

Erika Blanc

Marina Malfatti


Il vizio ha le calze nere
Italien de Tano Cimarosa (1975) *

Avec John Richardson, Dagmar Lassander, Ninetto Davoli, Magda Konopka, Giacomo Rossi Stuart, Daniela Giordano, Ursula Davis, Dada Gallotti

L’incontournable personnage du giallo : le tueur au rasoir tout habillé de noir, ici une fois n’est pas coutume, c’est une femme. Et les ingrédients du genre : du sang, du suspense et de jolies pépées : Dagmar Lassander, Daniela Giordano, Dada Gallotti et la Milanaise Magda Konopka dévoilent leurs charmes au fur et à mesure que l’étau se resserre autour de l’énigmatique tueuse au rasoir.

Magda Konopka

Dagmar Lassander

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *