browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

John Gavin / Raw edge (La proie des hommes) / Mara Corday

Posted by on 10 février 2017

John Gavin (John Gilmore) (John Goleenor)
(8 avril 1931-2018)

 

De père d’origine irlandaise et de mère mexicaine, beau ténébreux devenu homme d’affaires et diplomate (ambassadeur du Président -et acteur comme lui- Ronald Reagan au Mexique), Gavin débute dans MIRAGE DE LA VIE en 1959, puis est Sam Loomis dans PSYCHOSE d’Hitchcock en 1960 et campe la même année Jules César dans SPARTACUS, il sera aussi Hubert Bonisseur de la Bath dans PAS DE ROSES POUR OSS 117 en 1968.
Il devient la vedette de deux séries western en 1964-65, Destry et Convoy. John Gavin commence parallèlement une carrière diplomatique en étant nommé conseiller de l’Organisation des Etats américains. Il montera sur les planches à Broadway dans les années 70 et incarnera Cary Grant dans le téléfilm intitulé SOPHIA LOREN en 1980…

♥ John Gavin a été l’époux de l’actrice Constance Towers.

♣ westerns :

Son premier film est un western : Raw edge (1956) de John Sherwood, puis :
Quantez, leur dernier repaire (57) de Harry Keller
Le Virginien (1964) Série
Cutter’s trail (1970) Téléfilm de Vincent McEveety

John Gavin et Janet Leigh dans PSYCHOSE

————————————————————–

Mara Corday (3 janvier 1930)

 

Marilyn Watts débute comme danseuse de revue dans un restaurant d’Hollywood avant de devenir modèle pour photographe -elle est la playmate de Play-Boy en octobre 1958- puis actrice dans des films à petit budget de l’Universal.

Elle renonce à poursuivre sa carrière pour se consacrer à son rôle de maman (c’est la mère de l’actrice Valerie Long), après avoir épousé l’acteur Richard Long, une liaison de 17 ans.

Depuis la mort de ce dernier en 1974, elle réapparait à l’écran, notamment dans des films de son ami Clint Eastwood, qui avait joué avec elle dans TARANTULA en 1955 : L’EPREUVE DE FORCE, SUDDEN IMPACT et PINK CADILLAC et LA RELEVE en 1990, son dernier film.

 

Ses Westerns :
TOUGHEST MAN IN ARIZONA (1952) de R. G. Springsteen
Yankee Pasha (1954) de Joseph Pevney
La rivière sanglante (1954) de Nathan Juran
VENGEANCE à l’AUBE (1954) de George Sherman
L’Homme qui n’a pas d’étoile (1955) de King Vidor
TORNADE SUR LA VILLE (1955) de Jack Arnold
Raw Edge (1956) de John Sherwood
24 heures de terreur (1956) de Harmon Jones
NAKED GUN (56) de Eddie Dew et Paul Landres
THE QUIET GUN (57) de W. F. Claxton

Et les séries : THE ADVENTURES OF KIT CARSON, THE RECKLESS GUN, Tales of Wells Fargo, Au nom de la loi…, Laramie.


 Raw edge (La proie des hommes) de John Sherwood (1956) **

Oregon, 1842. Un gunfighter (Rory Calhoun)  venge le lynchage de son frère innocent, et tire sa femme indienne des griffes du tyran local…

Et avec Yvonne De Carlo, Mara Corday, Neville Brand, Rex Reason, Emile Meyer, Robert J. Wilkde, John Gavin, Gregg Barton… Et Richard Farnsworth (cascades), William Schallert

Une des plus belles actrices d’Hollywood dans un de ses nombreux westerns, Yvonne de Carlo (L’esclave libre) avec un des rois des séries B western, Rory Calhoun, c’était le vil compagnon de Marilyn Monroe dans La rivière sans retour (1954). Première réalisation de John Sherwood, assistant-réalisateur sur de nombreux films de l’Universal… et premier film dans lequel joua John Gavin, décédé en février 2018.

Yvonne de Carlo – dessin de Didgiv

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *