browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Wallace Ford/ La horde sauvage (The Maverick Queen)

Posted by on 3 juillet 2013
WALLACE FORD (Wally Ford)  (12 février 1898/11 juin 1966)

Samuel Jones s’échappe de l’orphelinat à 11 ans. Il mène une vie de vagabond avec son ami Wallace Ford, à sa mort il prendra son nom lorsqu’il deviendra acteur, en 1930, pour lui rendre hommage (il n’a donc aucun lien familial avec John Ford).
Il commence dans les films de Tod Browning (FREAKS) et de John Ford, des thrillers, films de guerre et polars (EN MARGE DE l’ENQUETE, 1947), au début, et est souvent cantonné aux rôles de docteurs ou de policiers, shérifs aussi.
Il vient au western relativement tard (dans sa carrière) avec Man of Texas en 1948, avec James Craig, il sera le confident de James Stewart dans l’Homme de la plaine en 1955 (à ne pas confondre avec L’Homme des plaines (54) dans lequel il a aussi joué).
Dans les années 50, Wallace Ford ne tourne exclusivement que des westerns dont des séries comme The Deputy, Tales of Wells Fargo.

Wallace Ford, Philip (Phil) Carey, Maurice Jara, Roberta Haynes dans THE NEBRASKAN

Ses autres westerns :

Ton heure a sonné (1948) de Ray Enright
Belle Starr’s Daughter (1948) de Lesley Selander
Red stallion in the rockies (1949) de Ralph Murphy
Dakota Lil (1950) de Lesley Selander
Les furies (1950) de Anthony Mann
The great Jesse James Raid (1953) de Reginald Le Borg
The Nebraskan (1953) de Fred F. Sears
Le nettoyeur (1954) de George Marshall
L’Homme des plaines (1954) de Michael Curtiz
Un jeu risqué (Wichita)  (55) de Jacques Tourneur
Ville sans loi (55) de Joseph H. Lewis
Les forbans (1955) de Jesse Hibbs

La horde sauvage (1956) de Joseph Kane
Tonnerre sur l’Arizona (56) de Joseph Kane
Attaque à l’aube (1956) de Byron Haskin
Johnny Concho (56) de Don McGuire
Stagecoach to fury (1956) de W. F. Claxton
Le faiseur de pluie (1956) de Joseph Anthony
L’Homme aux colts d’or (1959) d’Edward Dmytryk

MENACE DANS LA NUIT
Wallace Ford, John Garfield, Shelley Winters


La horde sauvage (The Maverick Queen)
De Joseph Kane (1956) **


D’après un roman de Zane Grey.
Chanson The maverick Queen chantée par Joni James

Un agent secret (Barry Sullivan) infiltre un gang de voleurs dont la chef est une Reine de Saloon (Barbara Stanwyck). Elle va tomber amoureuse de lui et trahira ses amis, elle sera tuée dans une fusillade…

Et avec Scott Brady, Mary Murphy, Wallace Ford, Howard Petrie, Jim Davis, Emile Meyer, John Doucette…

Un zeste de violence dans ce western filmé en Trucolor et Naturama dans de superbes décors naturels, Barbara Stanwyck crève l’écran dans la peau d’une propriétaire de saloon chef de bandits rançonnant les éleveurs. Grand second couteau de westerns, Scott Brady campe le bandit Sundance et on aperçoit Jim Davis, le futur patriarche du feuilleton pétrolier DALLAS dans le rôle d’un étranger.
Le générique se déroule sur une superbe chanson interprétée par Joni James, qui a été la première chanteuse américaine à enregistrer (cinq albums) dans les studios Abbey Road de Londres.

Joni James, interprète de la chanson du film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *