browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Femmes de westerns : femme à poigne, pionnière, rancher, saloon gal, gambling lady, femme bandit, révolutionnaire…

Posted by on 18 mars 2014
Jean Seberg by didgiv

Jean Seberg by didgiv

Gary Cooper, Jean Arthur

Gary Cooper, Jean Arthur
Une avneture de Buffalo Bill (dessin : Didgiv)

« On ajoute pas une femme dans un western, car sans femme, un western ne marcherait pas » disait Anthony Mann… ce qui n’est pas absolument exact, comme le montrent La horde sauvage de Peckinpah ou Les cowboys avec John Wayne.
Les femmes, commes les Indiens, ont longtemps souffert de stéréotypes dans le western, qui est un genre masculin. De nombreux films montrent pourtant des pionnières, à côté des filles de saloon et des jeunes filles à papa sages amoureuses du cowboy viril.

Jeanne Crain, Kirk Douglas

Jeanne Crain, Kirk Douglas dans L’homme qui n’a pas d’étoile

♠ Il y a la femme garçon manqué, façon Janet Leigh dans L’appât, ou Jean Seberg dans La kermesse de l’Ouest, mais c’est Jean Arthur qui est peut-être la première à avoir inventé le look de garçon dans Une aventure de Buffalo Bill en 1936…
♣ Au sommet de  la hiérarchie se trouvent les femmes ranchers ou éleveurs, un des meilleurs exemples est Jean Simmons dans Les grands espaces (1956), elle jouera aussi une patronne de diligence dans Violence à Jericho

On a aussi Alexis Smith, superbe cattle woman dans Montana (1950), Jeanne Crain chef de ranch dans L’homme qui n’a pas d’étoile (1954), Jane Fonda refuse de céder ses terres aux magnats du pétrole dans Le souffle de la tempête (1976).

 

Barbara Stanwyck est une des plus grandes actrices de westerns, nombre de ses rôles représentent des femmes dominantes, que ce soit La reine de la prairie (54) où elle affronte un rancher voulant s’approprier ses terres, Quarante tueurs (57) en rancher autoritaire,  c’est la propriétaire d’un saloon chef d’un gang de bandits dans La horde sauvage en 56, et elle s’oppose à son père propriétaire terrien dans Les furies (1950), enfin femme de cattle baron dans La souffle de la violence (55).

Doris Day se bat contre les préjugés en voulant devenir éleveur dans un monde d’hommes dans Le ranch de l’injustice, il y a aussi Mercedes McCambridge (Johnny Guitare), Maureen O’Hara (Rancho Bravo), Claudia Cardinale (Il était une fois dans l’ouest), Uma thurman (Even cowgirls get the blues) dans un ranch dirigé par des lesbiennes, ou encore Patricia Neal, copropriétaire  d’un vaste domaine dans Raton Pass (1951)…

♥ Avant les femmes propriétaires de ranchs : les femmes pionnières, comme celles qui traversent le far west avec Robert Taylor dans Convoi de femmes en 1951. Audie Murphy se trouve dans un fort occupé uniquement par des femmes dans Le fort de la dernière chance en 1957.

Barbara Stanwyck, encore elle, joue une femme associée à la construction d’un chemin de fer dans Union Pacific.

♦ Autres femmes de caractère : les femmes bandits, Jean Arthur dans Une aventure de Buffalo Bill, Calamity Jane est jouée par Jane Russell dans Visage Pâle (1948), elle a aussi été incarnée par Yvonne de Carlo et Doris Day.
Gene Tierney prête ses traits à Belle Starr dans La reine des bandits (et plus tard Jane Russell, Marie Windsor et Elsa Martinelli dans un western italien), et Audrey Totter à Kate Quantrill, autre femme-outlaw célèbre… Barbara Stanwyck dirige un gang de voleurs dans La horde sauvage… Marie Windsor est la dame de fer de Femmes hors-la-loi (1952) et femme bandit dans Dakota Lil (1950) de Lesley Selander.

Yvonne De Carlo

Yvonne De Carlo

♠ Le cinéma offre  d’autres portraits de femmes gunfighters ou tireuses d’élite, vengeresse comme Sharon Stone dans Mort ou vif, Raquel Welch dans Hannie Caulder, Jane Fonda (Cat Ballou), Rachel Kesterber dans le western français Une aventure de Billy le kid), Nicoletta Machiavelli dans Giarretierra Colt (1968), Michèle Mercier dans Une corde, un colt

Raquel Welch

… La tireuse d’élite du cirque de Buffalo Bill Annie Oakley a été incarnée par Betty Hutton,  Géraldine Chaplin et Barbara Stanwyck (encore elle ! en 1935…).
♥ Dans l’univers du western, les femmes sont très souvent… entraîneuses, saloon gals (filles de saloon), gambling lady (femmes joueurs allant de ville en ville) et parfois entraîneuse en chef (tenancière, maquerelle)…
Angie Dickinson : fille de saloon dans Rio Bravo, La vengeance du shérif, patronne de saloon dans Le pistoléro de la rivière rouge.

Claire Trevor, John Wayne

Claire Trevor, John Wayne
La chevauchée fantastique

Jo Van Fleet, Faye Dunaway ont interprété Kate Elder, la compagne (prostituée) de Doc Holliday.
Claire Trevor : fille de joie dans La chevauchée fantastique, saloon gal dans  L’homme qui n’a pas d’étoile
Dorothy Malone : L’homme aux colts d’or

Linda Darnell : La poursuite infernale
Lee Remick : Duel dans la boue
Rhonda Fleming : joueuse professionnelle dans Règlements de comptes à OK Corral… et tenancière de saloon dans Le mariage est pour demain en 1955.
Barbara Stanwyck : gambling lady dans California (1946)
Isabelle Huppert : la prostituée de La porte du Paradis (1980).
Joan crawford : Johnny Guitare (54)
Marlène Dietrich a joué des saloons gals dans L’ange des maudits (52), Femme ou démon (39) et Les écumeurs (1942) et aussi Pittsburgh avec John Wayne. Elle était aussi L’entraîneuse fatale en 1941… mais ce n’est pas un western !
Julie Christie  dirige un bordel dans John Mc Cabe
Rhonda Fleming : Tennesse’s partner – tenancière de saloon.

Linda Darnell

Linda Darnell by Didgiv

♥ Les chanteuses/danseuses sont légion dans les saloons (où il n’ y avait en réalité que des hommes, le cinéma aime féminiser les « décors » westerniens) ; Marilyn Monroe dans La rivière sans retour et aussi Bus Stop,  Julie London contrainte à un strip-tease forcé dans dans L’homme de l’Ouest, Madeleine Kahn (Le shérif est en prison) et aussi Marlène Dietrich (Femme ou démon).

Julie Christie patronne de maison close dans John McCabe

♣ Femmes artistes :
Martine Carol dans Lola Montès (55) finit sa vie comme trapéziste et artiste de cirque dans l’Ouest (elle est jouée aussi dans Une nation en marche en 19 36 par Rebecca Warren et dans Blackbart en 1948 par Yvonne de Carlo…

Ava Gardner campe la belle Lilly Gantry dans Juge et hors-la-loi en 1972 et Sophia Loren est La diablesse en collant rose en 1959, vedette sexy d’un cirque ambulant.

♦ Le tableau des femmes à poigne des westerns ne saurait être complet sans les actrices qui ont campé des révolutionnaires comme Brigitte Bardot et Jeanne Moreau dans Viva Maria, Sara Montiel dans Vera Cruz et Raquel Welch, indienne dans Les 100 fusils.
… ce qui nous fait passer aux indiennes du cinéma, tendres et soumises ou rebelles et farouches : Debra Paget, Elizabeth Threatt, Julie Newmar, Natalie Wood, Jean Peters… mais ça, c’est un autre chapitre !

Lien : Women in the westernshttp://www.amoeba.com/blog/2009/03/eric-s-blog/women-of-the-western.html

VERA CRUZ

Sara Montiel (Vera Cruz)

Jean Peters by didgiv

Jean Peters by didgiv (Bronco Apache)

La reine des rebelles (Belle Star)

Gene Tierney incarne Belle Starr en 1941…

… et Elsa Martinelli aussi dans un autre style en 1968..

Corinne Calvet dans Frou-Frou (original)_NEW

Corinne Calvet

W-0588

 

Raquel Welch – dessin de Didgiv

Bibi Andersson

 

Ann Sheridan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *