browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Eduardo Fajardo / Le long jour de la violence (Il lungo giorno della violenza) (El bandido Maleplo)

Posted by on 4 juillet 2019
Décès d’EDUARDO FAJA RDO (14-8-1924/juillet 2019)

Un des plus grands seconds rôles des westerns italo-espagnols. Acteur espagnol né à Galicia en Espagne, Eduardo Martinez Fajardo est un acteur prolifique, avec quelque 190 films, téléfilms et séries à son actif, dont pas mal de western-spaghetti. Il a débuté au cinéma en jouant Don Fernando dans DON QUIJOTE DE LA MANCHA, et ne va pas cesser de tourner dans des films espagnols, notamment des Zorro délocalisés au Mexique (Las hijas del Zorro en1964, Las invencibles (64), puis des westerns italo-espagnols, plusieurs faisant partie des meilleurs crus du genre. Son rôle le plus mémorable demeure celui du bandit sudiste avec sa horde  de sbires aux cagoules rouges (référence directe au KKK) persécutant Django (1966), il eut le premier rôle du Long jour de la violence en 1971.

Autres westerns :

Années 60 :
A l’assaut du fort texan (A l’assaut du Fort Worth) (1964) italo-espagnol de Albert de Martino
Un cercueil pour le shérif (1965) de Mario Caiano
La grande notte di Ringo (1966) de Mario Maffei
Il est le méchant de Django (1966) de Sergio Corbucci

Gringo jette ton fusil (1966) de Joaquin Luis Romero Marchent
La vengeance de Ringo (1967) de Mario Caiano
Adios hombre (1967) de Mario Caiano
Les vautours attaquent (1967) de Nando Cicero
Gentleman killer (1967) de Giorgio Stegani
Qui a tué Fanny Hand ? (1968)
Killer, adios (1968) de Primo Zeglio avec Peter lee Lawrence
Uno straniero a Paso Bravo (1968) de Salvatore Rosso

Gringo joue et gagne (68) de Umberto Lenzi
Uno a uno sin piedad (1968) de Rafael Romero Marchent
La malle de San Antonio (1968) de Umberto Lenzi
Le mercenaire (Il Mercenario) (68) western Zapata de Sergio Corbucci
Autour de lui que des cadavres (1969) de Leon Klimovsky

Années 70 :
Shango la pistola Infallibile (1970) Italien de Edoardo Mulargia

O Cangeçero (1970) de Giovanni Fago
Arriva Sabata ! (1970) de Tulio Demicheli

Un homme nommé Apocalypse Joe (70) de Leopoldo Savona
Companeros (1970) est un western ‘Zapata’ de Sergio Corbucci
Ma dernière balle sera pour toi (1971) de Aldo Florio
Et viva la révolution ! (Viva la muerte… Tua !) (1971) de Duccio Tessari
Les quatre mercenaires d’El Paso (1971) de Eugenio Martin
Far West Story (1972) Italo-germano-espagnol de Sergio Corbucci
Tedeum (1972) Italo-espagnol d’Enzo G. Castellari
Les rangers défient les karatékas (1973)

Eduardo Fajardo a aussi joué le Grand d’Espagne dans LA FOLIE DES GRANDEURS et dans les gialli UN JOLI CORPS QU’IL FAUT TUER (1970), IL COLTELLO DI GHIACIO (1972), LISA ET LE DIABLE (1973), et L’ASSASSINO è COSTRETTO AD UCCIDERE ANCORA (1975). En 1975, le giallo italo-mexicain, MALOCCHIO.


Le long jour de la violence (Il lungo giorno della violenza) (El bandido Maleplo)
italo-espagnol de Giuseppe Maria Scotese (1971) *

Avec Eduardo Fajardo, George Carvell, Charo Lopez, José Nieto, Léa Nanni.

Western italo-espagnol se situant dans le Mexique de la Révolution, seul western de G.M. Scotese, et un des rares avec en vedette Eduardo Fajardo, habitué aux seconds rôles de méchants, c’était le bandit sudiste avec sa horde de cagoules rouges, qu’affrontait Franco Nero dans Django (1966), son rôle le plus marquant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *