browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Donald Pleasance / THX 1138 / Hollywood cow-boy (Hearts of the West)

Posted by on 1 janvier 2015

DONALD PLEASANCE (5 octobre 1919/2 février 1995 à Saint-Paul de Vence)

Donald Pleasance dans WILL PENNY

Donald Pleasance est un acteur britannique épatant, célèbre pour le rôle du docteur Loomis de la série des HALLOWEEN.
Il est révélé en 1963 par son personnage du « faussaire » dans LA GRANDE EVASION, il était aussi le cruel Blofeld de ON NE VIT QUE DEUX FOIS, cinquième James Bond en 1967, on se souvient encore du Président kidnappé de NEW YORK 1997.

Pendant la Seconde guerre mondiale, il a servi dans la Royal Air Force. En 1944, son avion est abattu, il est prisonnier dans un camp jusqu’à la fin de la guerre. Là, il crée et dirige une troupe de comédiens amateurs composée de prisonniers.

De retour à la vie civile, il joue au théâtre avec Laurence Oliver, fait beaucoup de télévision avant de percer au cinéma (relativement tardivement dans sa carrière). Beaucoup de films fantastiques, de guerre, comme le très bon L’AIGLE S’EST ENVOLE (1976), où il joue Himmler, et de science fiction à son actif, comme THX 1138, le très bon VOYAGE FANTASTIQUE ou METEOR, de l’espionnage : ON NE VIT QUE DEUX FOIS (1967) de Lewis Gilbert et quelques westerns aussi :

Il jouait Oracle John dans la comédie western Sur la piste de la grande caravane de John Sturges en 1965, et campait le prêcheur Quint dans Will Penny, le solitaire, en 1968.

Deux autres westerns à son actif : Soldat Bleu, en 1970, célèbre réquisitoire pro-indien avec Candice Bergen et la comédie Hollywood cow-boy (Hearts of the West) (75) de Howard Zieff, signalons aussi Goldenrod (1976), l’histoire d’un cowboy de rodéo canadien et la saga TV Colorado (1978) dans laquelle il avait un rôle récurrent, enfin Django 2 (Il grande ritorno) en 1987, qui est la seule vraie suite de Django, il a surtout joué dans des thrillers et des films d’horreur.

 

Anticipation :
NEW YORK 1997 (1981) de John Carpenter
Espionnage :
Un espion de trop (1977) de Don Siegel
ON NE VIT QUE DEUX FOIS (1967) de Lewis Gilbert

Giallo :
PHENOMENA (1985) de Dario Argento


On ne vit que deux fois


THX 1138

de George Lucas (1971) *** 


Au 25e s., un homme et une femme se rebellent dans une cité souterraine contre ceux qui contrôlent étroitement chaque individu, où l’on est identifié par un code de 3 lettres et 4 chiffres.

Avec Robert Duvall, Donald Pleasance, Don Pedro Colley, Ian Wolfe

Produit par Francis Ford Coppola, grand classique de la science-fiction avec la musique de Lalo Schiffrin, un film minimaliste avec une économie de dialogues et de musique, qui décrit un univers oppressant totalitaire, un futur aseptisé où l’homme est dépersonnalisé et réduit à une fonction, comme une fourmi. Dans le même genre, et dans le créneau « Big Brother vous surveille », on aimera 1984 ou BRAZIL. THX 1138 a quelque peu vieilli mais possède ce charme propre aux productions des seventies. Devenu culte, le film fut pourtant un échec commercial.

 


Hollywood cow-boy (Hearts of the West)
de Howard Zieff (1975) ** 

Avec Jeff Bridges, Andy Giffith, Donald Pleasance, Blythe Danner, Alan Arkin, Alex Rocco, Marie Windsor, Dub Taylor, Anne Seymour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *