browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Les aventures du capitaine Wyatt (Distant Drums) / Richard Webb

Posted by on 10 novembre 2013

Les aventures du capitaine Wyatt (Distant Drums) (1951) ****

Les aventures du Capitaine Wyatt (Distant Drums)

 

De Raoul Walsh
Scénario de Niven Busch et Martin Rackin

Gary Cooper : capitaine Quincy Wyatt
Mari Aldon : Judy Beckett
Richard Webb : Lt. Tufts
Ray Teal : soldat Mohair
Arthur Hunnicutt : Monk
Robert Barrat : général Taylor
Dany Aldon : Bil Part
Et Mel Archer, Larry Carper, Darren McGavin, Dan White, Sheb Wooley

1840, Floride. Une guerre sanglante oppose l’armée des Etats-Unis aux Indiens Séminoles.
Aidé par les marins du lieutenant Tufts, le capitaine Quincy Wyatt, dont la femme, une Indienne, a été tuée par des soldats deux ans auparavant, commande le détachement qui va détruire un fortin où les contrebandiers espagnols gardent les armes vendues aux Indiens, et libérer les prisonniers blancs.

Ils délivrent quelques prisonniers dont une femme, Judy Beckett et sa servante. Poursuivis par les Séminoles, Wyatt et son groupe s’enfoncent dans les Everglades, il divise son groupe en deux, l’un commandé par Shane continue à pied, le second, sous ses ordres, part en canoës.

dessin de Didgiv

dessin de Didgiv

Gary Cooper et Mari Aldon

 Seul Monk survit dans le groupe de Shane, massacré par les Indiens. Ils arrivent tous au domaine de Wyatt, détruit par leurs ennemis. Wyatt provoque le chef séminole Ocala en duel et le tue, avant l’arrivée des troupes du général Taylor.

 

100% d’action dans un magnifique Technicolor, ce film d’aventures grandiose mené tambour battant par Raoul Walsh -c’est son unique collaboration avec Gary Cooper- fut tourné dans le parc des Everglades, à l’extrémité méridionale de la Floride : c’est une des premières fois qu’un cinéaste s’aventurait ainsi dans ces paysages marécageux, le territoire des Indiens Seminoles : une région où pullulent les serpents, moustiques et caïmans.
Gary Cooper se plaignait d’avoir été piqué par de nombreux moustiques et sangsues, il fut même mordu par un serpent et sauvé grâce à des bottes renforcées de fil de fer que la production avait imposé aux acteurs et techniciens de porter sur le tournage.
En guise de trophée et souvenir, l’acteur rapporta une peau de serpent !

Pour éviter de s’enliser dans les sables mouvants, le matériel était transporté sur des véhicules portés par des pneus d’avions.

60 ans après, les scènes d’action restent époustouflantes, elles montrent le génie de Raoul Walsh ; le duel final, un corps à corps au couteau sous l’eau, est un grand moment de cinéma épique.

Gary Cooper, Mari Aldon

Gary montre son fusil à Mari

Qui séminole le vent récolte la tempête

Gary Cooper, Richard Webb et Arthur Hunnicutt


Richard Webb (1915-1993)


Héros des séries CAPTAIN MIDNIGHT (54) et Border patrol (59), cet acteur se suicida après avoir longtemps souffert d’une maladie respiratoire. Il débuta dans un western, Rancho Grande en 1940, et clot sa carrière avec un western : Mule feathers (1977), il en tournera 10 autres :
Far West (1942), Les aventures du capitaine Wyatt (51), Les conquérants de Carson city (52), The Nebraskan (53), La grande caravane (54), The black Dakotas (54), Trois heures pour tuer, Count three and pray (55), The phantom stagecoach (57), Quand parle la poudre (65).
… et plusieurs séries westerns dont Rawhide, Colt .45, Gunsmoke, Daniel Boone
Vu aussi dans des films de guerre et de nombreux polars : Tueur à gages (1942), La griffe du passé (1947), Les yeux de la nuit (48)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *