browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le vengeur agit au crépuscule (Décision à Sundown) (Decision at sundown)/Valerie French

Posted by on 25 septembre 2013

LE VENGEUR AGIT AU CREPUSCULE de Budd Boetticher (1957)

Scénario de Charles Lang Jr.
Musique d’Heinz Roemheld

Avec Randolph Scott : Bart Allison
John Carroll : Tate Kimbrough
Karen Steele : Lucy Summerton
Valerie French : Ruby James
Noah Beery Jr. : Sam
Abel Fernandez
Et John Archer, Andrew Dugan, James Westerfield, Ray Teal, John Litel, Bob Steele, Vaughn Taylor

Decision at Sundown

Le Vengeur agit au crépuscule

Le vengeur agit au crepuscule

fiches programmes TV


1866. Allison, un vétéran de la guerre de Sécession rejoint dans la petite ville de Sundown un compère, Sam, qui a trouvé où se trouve Tate Kinsbrough, homme que recherche Allison depuis plusieurs années, c’est le meurtrier de sa femme. C’est l’homme puissant de la ville, il se marie avec Lucy Summerton. Sam et Allison débarquent au beau milieu de la cérémonie, Allison accuse Tate d’être le meurtrier de sa femme… Bart et Sam tombent dans un piège tendu par le shérif Hansen et ses hommes, à la solde de Kimbrough. 
Sam est abattu d’une balle dans le dos. Le cynisme du shérif dégoûte certains de ses hommes, qui le laissent seul affronter Bart…

Le Vengeur agit au crépuscule

Une excellente série B, basée sur une histoire de vengeance, thème récurrent des sept westerns de la collaboration entre le cinéaste Boetticher et Randolph Scott, c’est leur troisième film ensemble, et l’un des meilleurs, avec La chevauchée de la vengeance en 1959, où Scott retrouvera l’actrice Karen Steele. Le méchant est joué par l’impeccable John Carroll.

♥ Le cycle Ranown (1956-1960) désigne les sept collaborations entre Boetticher et Randolph Scott. Son nom vient de la société Ranown Pictures qui produisit cinq de ces sept films, dont trois sous le nom « Scott-Brown Productions » qui désigne la même société. Les deux autres films sont Le courrier de l’or (1959-pour Warner Bros) et Sept hommes à abattre (1956), produit par Batjac, la société de production de John Wayne. Burt Kennedy est souvent de la partie, comme assistant-réalisateur et/ou scénariste.

R. Scott – dessin de Didgiv


Valerie French (1928-1990)

De son vrai nom Valerie Harrison, la Londonienne Valerie French était une des actrices de la Columbia, un de ses rôles les plus marquants dans un western est celui de Ruby James, l’ancienne maîtresse de l’homme influent de Sundown dans LE VENGEUR AGIT AU CREPUSCULE (1957).

Elle tournait dans son premier western l’année précédente, avec Glenn Ford dans L’HOMME DE NULLE PART (1956) avec un débutant nommé… Charles Bronson.

Puis, elle était la vedette du western SECRET OF TREASURE MOUNTAIN avec Raymond Burr et jouait dans un épisode de la série TRACKDOWN avec Robert Culp en 1957.

Elle donnait la réplique à Guy Madison dans The hard man (1957) de George Sherman… et est apparue dans la série sur la ruée vers l’or dans le Yukon THE ALASKANS, en 1960.

Suivent un épisode de Have gun – will travel (1959-60) et SHALAKO (68) un film d’Edward Dmytryk, où elle a le 3e rôle féminin derrière Brigitte Bardot et Honor Blackman, mais c’est un échec, malgré la pré sence de BB au générique.

Valerie French était aussi une comédienne de théâtre réputée, des années 60 aux années 80.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *