browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Linda Darnell / Les éperons noirs (Black Spurs) / Two flags West

Posted by on 16 octobre 2016

Linda Darnell…
(16-10-1923/10-4-1965)

Linda Darnell drawing Clark Gable !

EN avril 1965 disparaissait Linda Darnell. C’est l’une des plus belles actrices de l’âge d’or d’Hollywood : on découvre cette magnifique Texane dans La belle écuyère où elle fait tourner la tête d’Henry Fonda dans un cirque, puis L’Odyssée des mormons avec Tyrone Power, avant qu’elle incarne en 1940 l’Espagnole Lola Quintero, dans Le signe de Zorro, avec Tyrone Power… Chef d’oeuvre !

Linda Darnell cinérevue 1973

Elle sera une institutrice indienne amoureuse de Buffalo Bill (Joel McCrea) dans le Buffalo Bill (1944) de William A. Wellman. Mais Bill, lui, n’a d’yeux que pour Maureen O’Hara, la fille d’un sénateur qu’il a sauvée d’une attaque indienne.

La poursuite infernale

Habillée en Indienne, veste à franges et bandeau bleu sur la tête, avec un maquillage de Guy Pearce, Darnell était non seulement très belle, mais aussi bien plus crédible que la plupart des actrices qui interprétaient à cette époque des Indiennes, peut-être parce qu’elle-même  avait du sang indien qui coulait dans ses veines…

L’odyssée des Mormons (Tyrone Power, Linda Darnell)

Après ça, John Ford lui donne le premier rôle féminin de la Mexicaine Chihuahua de La poursuite infernale en 1946, et Robert Wise celui de Les rebelles de Fort Thorn (1950) avec Joseph Cotten (en colonel sudiste) ; elle retrouve ce dernier pour … Guet-apens chez les Sioux (1956). Après quoi elle jouera essentiellement pour la télévision, un dernier western marque cependant la fin de sa carrière, Les éperons noirs (Black spurs) (1965) de R.G. Springsteen, avec Rory Calhoun.
Elle joua dans la série La grande caravane.

Tyrone Power, Linda Darnell (Le signe de Zorro)

♥ Anecdote
Linda Darnell était une ‘sang-mêlé : son grand-père était un Indien cherokee.

♥ Souvenirs
Kirk Douglas parle d’elle dans ses mémoires (ils n’ont pas tourné de films ensemble) :
« Linda avait l’allure de Mata Hari, mais n’était qu’une fille charmante de Dallas fascinée par Hollywood. Elle connut une gloire rapide et disparut plus vite encore. Après trois divorces, le dernier avec un homme qui l’avait ruinée, lui avait fait perdre sa maison, la battait et la faisait battre par sa maîtresse ; Linda mourut dans l’incendie de la maison de sa secrétaire. Elle avait 42 ans »

Linda Darnell dans Buffalo Bill

Linda Darnell

Une fin tragique : elle qui avait la phobie du feu est morte… brûlée vive… Chaude fin pour une des actrices les plus ‘hot’ d’Hollywood !

Linda Darnell

Buffalo Bill

Linda Darnell

dessin de Didgiv

La poursuite infernale_0001

 

♠ Vidéos :

Linda Darnell était surnommé ‘The girl with the perfect face‘ : un teint de porcelaine, des lèvres charnues et de magnifiques yeux marrons, c’était une des plus belles actrices d’Hollywood.
Life magazine écrivit en 1939 : « the most physically perfect girl in Hollywood‘ (‘La fille d’Hollywood la plus parfaite physiquement’)

Buffalo Bill - Joel McCrea

Linda au bûcher… image prémonitoire : l’actrice mourra brûlée vive !


Les éperons noirs (Black Spurs) de R. G. Springsteen(1964-65) ***


Avec Linda Darnell, Rory Calhoun, Terry Moore, Scott Brady, Lon Chaney Jr., Richard Arlen, Bruce Cabot, James Best, Patricia Owen, DeForest Kelley, James Brown, Sally Nichols, Cap Somers, Chuck Roberson

Rory Calhoun- cinerevue august 1979

Rory Calhoun

Dernier film de Linda Darnell qui avait déchaîné les ligues de censure avec Le banni dans les années 40. Sont également de la partie des habitués du western comme Rory Calhoun, Lon Chaney Jr., Bruce Cabot ou James Best (qui deviendra le shérif Rosco dans SHERIF FAIS-MOI PEUR). C’est sans surprise, mais confectionné avec un solide savoir-faire.

 


Two flags West (Les rebelles de Fort Thorn)
de Robert Wise (1950) *** 

Avec Joseph Cotten, Linda Darnell, Jeff Chandler, Cornel Wilde, Dale Robertson, Jay C. Flippen, Noah Beery Jr, Arthur Hunnicutt, Robert Adler, Marjorie Bennett

Soixante prisonniers sudistes amnistiés partent combattre des Indiens, sous la houlette du colonel Tucker (Cotten), lui-même sous les ordres d’un commandant qui déteste les confédérés (Chandler).

Le film traite d’un thème peu abordé au cinéma : la participation aux guerres indiennes de Sudistes pris dans des prisons nordistes, lors de la guerre de Sécession (comme dans Major Dundee, où Heston recrute aussi des malfrats). Abraham Lincoln avait alors promulgué une amnistie pour les prisonniers confédérés s’engageant pour combattre les Indiens.

Linda Darnell, Dale Robertson et Joseph Cotten se retrouvent tous trois à nouveau réunis en 1956 pour Guet-apens chez les Sioux, encore une histoire d’Indiens…

C’est un des trois westerns de Robert Wise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *