browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Dallas, ville frontière (Dallas) / Steve Cochran

Posted by on 10 novembre 2013

Dallas, ville frontière (Dallas) (1950) **

De Stuart Heisler
Scénario : John Twist
Musique : Max Steiner

Avec
Gary Cooper : Blayde ‘Reb’ Hollister
Ruth Roman : Tonia Robles (Antonia)
Steve Cochran : Bryant Marlow
Raymond Massey : Will Marlow
Barbara Payton : Flo
Et Leif Erickson, Antonio Moreno, Jerome Cowan, Reed Hadley, Don Murray, Gene Evans, Will Wright, Monte Blue, Byron Keith, Buddy Roosevelt.

1865. La guerre civile est finie, un ex-colonel sudiste, Blayde Hollister, est accusé d’avoir mené des actes de rebellion, sa tête est mise à prix. Il se rend à l’Ouest, à Dallas, pour retrouver les trois frères Marlow, qui ont détruit sa ferme de coton et tué les siens en Géorgie pendant la guerre. Il s’assure la complicité du shérif nouvellement nommé, Martin Weatherby, ils échangent leur identité.
Weatherby révèle son projet à Antonia, fille du propriétaire d’une hacienda, dont il est amoureux. Hollister abat le premier des trois frères dans un duel.
Blessé, il est recueilli à l’hacienda, et tombe amoureux d’Antonia. Puis il retrouve le deuxième frère qu’il tue. Le troisième, Will, est le chef d’une bande de malfrats. Ils prennent les occupants de l’hacienda en otages. A l’issue d’un ultime règlement de comptes, Hollister abat Will.

Une intrigue originale pour un western de série mélodramatique, histoire de vengeance qui comporte de belles scènes d’action et des fusillades dans les rochers, et aussi de l’humour. Gilet marron et veste noire à franges, cigarillo aux lèvres, Gary Cooper affine sa silhouette de cowboy nonchalant et laconique, et joue un confédéré dont la tête est mise à prix, Stuart Heisler l’avait déjà dirigé dans la comédie western LE GRAND BILL.
Leif Erickson joue un shérif, Raymond Massey et Steve Cochran sont des méchants très crédibles qui font de Dallas un univers impitoyable (même si Jim Davis n’est pas de la partie !). Reed Hadley incarne Wild Bill Hickok.
Enfin, cerise sur le gâteau, Ruth Roman est très belle, « extrêmement décorative », dixit la critique du New-York Herald Tribune –très rude avec Ruth- à la sortie du film.
Premier western de Gene Evans, qui tournera par la suite nombre de films de guerre et de westerns.

riowestern.com

image scannée d’un de mes vieux Télé Star des années 1970… 

TRAILER


STEVE COCHRAN (25 mai 1917-15 juin 1965)

Célèbre pour son rôle de Big Ed Somers, le partenaire gangster de James Cagney dans WHITE HEAT (1949), Robert Alexander Cochran est né à Eureka en Californie, il a commencé à travailler comme cowboy et à jouer dans des théâtres avant de monter à Broadway, puis il signe un contrat avec la MGM, qui lui donne des seconds rôles de gangsters et de boxeurs.
Il retourne à Broadway à la fin des années 40, travaillant avec Mae West, puis Warner Bros l’engage et il joue les durs dans les westerns, comme Dallas ville frontière (1950) avec Gary Cooper ou Back to God’s country (Le justicier impitoyable) (1953), et Marais maudits (53).
Son contrat expirant en 1953, il fonde sa propre compagnie, Robert Alexander productions, il tourne alors beaucoup pour la télévision, des séries comme Zane Grey TheaterLe Virginien, Bonanza.

Steve Cochran

Connu pour sa vie agitée, il a eu de nombreuses conquêtes, dont Mae West, Jayne Mansfield, Joan Crawford ou Merle Oberon, et aussi Ida Lupino, Mamie Van Doren.

Il est mort dans des circonstances mystérieuses sur son luxueux yacht pris dans une tempête, il était avec trois jolies demoiselles mexicaines ; on l’a retrouvé sans vie sur le yacht qui dérivait au large de Port Champerico, au Guatemala. Il y eut des rumeurs de meurtre et d’empoisonnement, et son amie Merle Oberon incita les enquêteurs à pousser leurs investigations, mais la thèse officielle de sa mort est un oedeme pulmonaire.

Autres westerns :
Raton pass (1951) de Edwin L. Marin
Il a un premier rôle dans Shark river(1951) de John Rawlins
Les pillards du Texas (premier rôle) (1951) de Edward Bernds
New Mexico (1961) de Sam Peckinpah

Polar :
STORM WARNING (1951) de Stuart Heisler

TOMORROW IS AN OTHER DAY (1951)

avec Sherry Jackson dans THE LION AND THE HORSE (1952)

avec Marcia Henderson (Le justicier impitoyable)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *