browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Tony Curtis/Les années sauvages/Chris Alcaide

Posted by on 24 janvier 2021
Né un 25 janvier… Tony Curtis (Anthony Curtis) (1925/2010)

Marilyon monroe dans CERTAINS l'AIMENT CHAUDTony Curtis juin 1970 Cinérevue
Fils d’un tailleur juif immigré dans le Bronx, un enfance difficile, après l’armée il débute sur les planches à Broadway et signe avec Universal.

Marilyon monroe dans CERTAINS l'AIMENT CHAUD

Charles Bronson, Tony Curtis Les baroudeurs (1970 cinérevue)

) ciné-revue 26-1-67)

Tony Curtis & Rosana Schiaffino dans Arrivederci baby

 ( ciné-revue 26-1-67)

Tony Curtis & Nancy Kwan dans Arrivederci Baby

Il tournera beaucoup de films d’aventures et ensuite des comédies, se forgeant une réputation de séducteur hors pair, qu’illustre bien son personnage de Danny Wilde dans la série AMICALEMENT VOTRE qu’il joue avec Roger Moore en 1971
Un de ses meilleurs rôles est au côté de Marilyn Monroe dans CERTAINS l’AIMENT CHAUD en 1959, et l’année auparavant, dans le rôle de l’esclave s’alliant au viking Kirk Douglas et le tuant dans un mémorable duel (tourné au château de Fort La Latte) dans LES VIKINGS
Séducteur aussi dans la vie, il eut de nombreuses conquêtes, a été marié 6 fois, dont à Janet Leigh, et Christine Kaufmann, morte en 2017

♦ Il a milité avec Bo Derek contre l’abattage des chevaux

Les vikings (1958)

Quatre westerns à son actif :
Sierra (1950) Winchester 73 (1950) Kansas en feu (1950) Les années sauvages (1955) de Rudolph Maté

Certains l’aiment chaud (revue Festival 1959)

cine revue 1976


Les années sauvages (The rawhide years) de Rudolph Maté (1955)


Avec Tony Curtis, Colleen Miller, Arthur Kennedy, William Demarest, Peter Van Eyck, Robert J. Wilke, Trevor Bardette, Don Beddoe, Tom Steele, Rex Lease, John Mitchum

Contrairement à ce qui est mentionné sur imdb.com, ce n’est pas le seul western avec Tony Curtis, il joua aussi dans Winchester 73 et deux autres westerns entre 1950 et 1955. Un film qu’il déclara aimer avoir faire, car cela le changeait des personnages auxquels il était cantonnés par l’Universal. Excellent western signé par un cinéaste doué, le Polonais Rudolph Maté

Chris Alcaide

Il jouait souvent, dans le même type de registre que Stephen McNally, dans les polars et westerns les voyous, les hommes de main des éleveurs ripoux, on le voit dans la plupart des grandes séries western des années 50-60. Chris Alcaide débute dans Smoky Canyon en 1952, puis Laramie Mountains, La folie de l’or (52), Junction city, The kid from Broken Gun, Overland Pacific (54), c’est un Indien dans Massacre canyon (54), suivent The outlaw stallion, The black Dakotas, Rintintin (série), The adventures of Kit Carson (série), un jeune lieutenant dans Apache ambush (55), Duel sur le Mississipi, Les années sauvages (55), Coup de fouet en retour (56), un shérif dans La loi des armes, Colt .45 (série), Maverick (série), La journée des violents (58), La flèche brisée (série), Zane Grey Theater (série), Bronco (série), Au nom de la loi (série), Tales of Wells Fargo (série), The deputy (série), Gunsmoke (série), Lawman (série), Cheyenne (série), Laramie (série), 10 épisodes de L’homme à la carabine (série), Have gun will travel (série), Rawhide (série), Le Virginien (série), Daniel Boone (série), Bonanza (série), Hondo (série), La grande vallée (série). Son dernier film est avec Charles Bronson et Jill Ireland : PROTECTION RAPPROCHEE, en 1987.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *