browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Richard Crenna / Six colts et un coffre (Shootout in a One-dog town) / Les colts au soleil (The man called noon) (Un hombre llamado Noon) (Lo chiamavano Mezzogiorno)

Posted by on 30 novembre 2014

RICHARD CRENNA (30-11-1926/17-1-2003)

Richard Crenna

Richard Crenna était une figure extrêmement populaire du cinéma et de la télévision américains, depuis les années 50, il a campé toutes sortes de héros, justiciers, policiers surtout, et fait un come-back remarquable en jouant le mentor de RAMBO en 1982 : il peut dire à la fois merci à Sylvester Stallone et Kirk Douglas pour lui avoir, involontairement, donné le rôle qui a été un tremplin pour la seconde partie de sa carrière…

Engagé pour interpréter le colonel mentor du mercenaire, Kirk Douglas avait en effet refusé au tout dernier moment, car il voulait absolument qu’on montre le caractère monstrueux de Rambo, et qu’on le fasse mourir à la fin, ce qui n’était pas le cas dans le scénario qu’on lui a fait lire juste au moment où allait démarrer le tournage. Mais Stallone ne l’entendait pas de cette oreille… et le choix se porta sur Crenna…

Richard CrennaLe premier western dans lequel Richard Crenna, tourne en 1971 est Les dynamiteros, qui est un peu le concept des DOUZE SALOPARDS assaisonné à la sauce western. Puis, il partage l’affiche avec Yul Brynner de Catlow la même année, tourné en Espagne. Il est  la vedette des Colts au soleil (The man called noon) en 1973, dans la peau d’un gunfighter devenu amnésique, et du téléfilm Six colts et un coffre.

Richard CrennaEnsuite, c’est Le solitaire de fort Humboldt (1975) où Charles Bronson, en membres des services secrets américains mène une enquête difficile à bord d’un convoi ferroviaire transportant un détachement de l’US Army, Richard Crenna joue le gouverneur…

Il jouait aussi dans Colorado, feuilleton de 1978, le rôle du colonel Skimmerhorn, Montana (1990), téléfilm de William A. Graham avec Gena Rowland, Les grandes retrouvailles (2000), Crenna est mort en 2003.
Vu aussi dans des séries comme The Deputy.

LA FIEVRE AU CORPS avec Kathleen Turner

Polar :
LA FIEVRE AU CORPS (1981) de Lawrence Kasdan

Richard Crenna Catlow ciné revue 1971


Six colts et un coffre (Shootout in a One-dog town)
Téléfilm de Burt Kennedy (1974) * 


Un gang de malfrats projette de s’emparer des 200 000 dollars qui dorment dans le coffre de la banque d’une petite ville.

Avec Richard Crenna, Stefanie Powers, Jack Elam, Arthur O’Connell, Michael Ansara, Dub Taylor, Michael Anderson Jr., Richard Egan, Gene Evans.

Jack Elam

Jack Elam by Didgiv


Les colts au soleil (The man called noon) (Un hombre llamado Noon) (Lo chiamavano Mezzogiorno)
Italo-hispano-anglais de Peter Collinson (1971-1973) **

Musique de Luis Bacalov

Après une agression, Noon est amnésique. Laissé pour mort, il cherche à démêler l’écheveau de sa mémoire perdue et rencontre la belle Fan. Noon découvre qu’elle est victime d’un complot, dont il semble être l’instigateur…

Avec Richard Crenna, Stephen Boyd, Farley Granger, Rosanna Schiaffino, Patty Shepard, Aldo Sambrell, Barta Barri, Charly Bravo, Angel del Poso, Howard Ross…

C’est le premier western -d’après un roman de Louis L’Amour- de Richard Crenna en vedette. L’acteur jouait au même moment avec Alain Delon dans UN FLIC et allait ensuite donner la réplique à Charles Bronson dans le passionnant western ferroviaire Le solitaire de fort Humboldt. La révélation du film est la superbe brune Patty Shepard, dans un rôle de manipulatrice cynique. Elle joue dans deux autres westerns, en 1971 dans Les pétroleuses et en 1974 dans La brute, le colt et le karaté.
Le scénario très original de ce film à petit budget tourné à Almeria en Espagne, sorti en France en 1974, lorgne vers ceux de certains western-spaghetti où le héros souffre d’une blessure handicapante, comme Blindman la même année. C’est plutôt un thriller, genre dans lequel Peter Collinson excelle, transposé dans l’univers du western. On lui doit notamment LA PEUR (THRILLER)LES BAROUDEURS avec Bronson et DIX PETITS NEGRES. Il ménage un bon suspense avec fausses pistes et rebondissements à souhait.
Superbe musique de Luis Bacalov.

Rosanna Schiaffino

dans Les Colts au soleil

Patty Shepard, toute de noir vêtue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *