browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Columba Dominguez / Lupita Lovar / Maria Elena Marques / Gloria Mestre

Posted by on 21 août 2014

QUELQUES BEAUTES MEXICAINES…

Columba Dominguez
(4-3-1929/13 août 2014)


Comédienne de l’âge d’or mexicain, elle fut l’épouse de Emilio Fernandez et joua dans plusieurs drames et westerns mexicains, comme Soy Charro de Rancho Grande (1947), Maclovia (1948), Le rio de la mort (54), El caudillo (57), El tiro de gracia (61), Duelo indio (61), Enterrado vivo (61), Los hermanos del hierro (61), Animas Trujano (62), Duelo de pistoleros (66) avec Luis Aguilar, Soy el hijo del gallero (1978)…
Première actrice mexicaine à jouer nue dans un film, La Virtud desnuda de José Díaz Morales…

Pueblerina


Lupita Lovar (1910-2016)

Cette Mexicaine décédée en 2016 à l’âge de 106 ans était une des dernières grandes actrices du muet encore en vie. Elle débuta dans les films muets de la Fox, avant de devenir une des vedettes de l’Universal, elle est connue pour le DRACULA de 1931, produit pour le public latino-américain, simultanément au film de Tod Browning. Elle joua dans plusieurs westerns des années 1930-1940 dont Border Law (1931) dans lequel elle chantait ‘Adios Amigo’ et Le cavalier du désert avec Gary Cooper. Son dernier film est le MICHEL STROGOFF mexicain de Miguel M. Delgado, en 1944. Elle donna la réplique à Douglas Fairbanks Jr. dans L’ENFER VERT, film d’aventures de 1940.
Mère de l’actrice Susan Kohner, elle est morte le lendemain du 80e anniversaire de sa fille.

 


Westerns :
1931 : Yankee Don ; Border law
1939 : The fighting Gringo ; South of the border
1940 : Le cavalier du désert
1941 : Two gun sheriff
1944 : Gun to gun (court-métrage)

DRACULA (1931)


Maria Elena Marques (14-12-1926 à Mexico/11-11-2008)

Qui a vu Au-delà du Missouri se souvient éternellement des yeux couleur de braise de l’Indienne Kamiah, que le trappeur Clark Gable épouse, dans un but diplomatique, pour s’entendre avec la tribu des Nez Percés… mais il va réellement tomber amoureux d’elle, elle sera hélas tuée dans des affrontements entre Indiens et trappeurs.

C’est l’un des plus beaux westerns du début des années 50, à une époque où les indiennes étaient souvent incarnées soit par des Américaines, soit par des Mexicaines (ce qui n’était pas le cas des acteurs, certains étant joués par des Indiens depuis les origines du western).

Maria Elena Marqués Rangel est remarquée à Mexico, en rentrant de l’école, par un voisin réalisateur.
Avec l’accord de ses parents, elle fait ainsi ses débuts à l’âge de 16 ans avec le célèbre danseur de tango argentin Andrés Falgas. Elle tourne au Mexique avant de signer un contrat avec la MGM pour ce western, en 1951, elle a essentiellement tourné dans des films mexicains, dont Asi era Pancho Villa en 1957, avec Pedro Armendariz, mais aussi dans un deuxième western américain, Les forbans du désert en 1953, avec John Derek.

Maria Elena montera sur les planches dans son pays dans les années 60, et se retirera du métier dans les années 80 pour s’occuper de ses six petits enfants et dix arrière petits-enfants jusqu’à sa mort, à Mexico, en 2008.

Clark Gable, Maria Elena Marques

John Derek, Maria Elena Marques


Gloria Mestre (28-7-1928/9-12-2012)

Los aventureros (1954) de Fernando Mendez
Tres Bibrones (1955) de Fernando Menez
Vaya Tipos (1955) de Fernando Menez
Los hijos de Rancho Grande (56) de Juan Bustilloo Oro
La martina (1972) de René Cardona Jr.
El Caballo del Diablo (1975) de Federico Curiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *