browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Coleen Gray / Massacre à Furnace Creek (Fury at Furnace Creek)

Posted by on 10 août 2015
Coleen Gray (Colleen Gray) (23 octobre 1922-3 août 2015)

Cette actrice des années 1950 eut une liaison avec John Payne.

Westerns :
1948 : Massacre à Furnace CreekLa rivière rouge
1950 : Sand de Louis King
1951 : Quand les tambours s’arrêteront
1953 : La ville sous le joug (The vanquished)
1954 : Emboscado
1955 : The twinkle in God’s eye
1956 : The wild DakotasLa corde est prête (Star in the dust) – Frontier gambler – The black whip de Charles Marquis Warren
1957 : Copper sky
1960 : The Deputy (série)
Rawhide
Lawman

Bonanza
Tales of Wells Fargo

1965 : Quand parle la poudre
1966 : Le Virginien (série)
Have gun – will travel

NIGHTMARE ALLEY


Massacre à Furnace Creek (Fury at Furnace Creek)
De H. Bruce Humberstone (1948)

Scénario : Charles G. Booth et Winston Miller

Musique : David Raskin
Photo : Harry Jackson
Durée : 88 mn

Victor Mature : Cash Blackwell/Tex Cameron
Coleen Gray : Molly Baxter
Glenn Langan : capitaine Rufe Blackwell/Sam Gilmore
Reginald Gardiner : capitaine Walsh
Albert Dekker : Edward Leverett
Fred Clark : Bird
Charles Kemper : Peaceful Jones
Et Robert Warwick, George Cleveland, Roy Roberts, Al Bridge, George Chesebro, Edmund Cobb, Kermit Maynard, Ray Teal, Jay Silverheels.
Cascadeur : Chuck Roberson

Victor Mature

Arizona, 1880. Le capitaine Walsh escorte une caravane de pionniers en territoirs apaches jusqu’au fort de Furnace Creek. Il reçoit une missive du général Blackwell : il doit abandonner le convoi.
Le chef apache en profite pour attaquer le convoi sans protection, massacre ses membres et se cache avec ses guerriers dans les chariots pour pénétrer dans le fort.
Cité comme responsable, le général Blackwell va en court-martiale, l’émotion est trop forte, son cœur lâche.

Pour éclaircir la mort de leur père, ses deux fils, Rufe et Cash se rendent à Furance Creek, l’un d’eux va se faire embaucher sous une fausse idnetité par Leverett, le patron de la mine.
Ils vont découvrir que le traitre responsable de l’attaque apache est en réalité Leverett qui a organisé le raid en soudoyant Walsh.
Walsh culpabilise et écrit sa confession sur une lettre. Leverett envoie un de ses sbires pour tuer Walsh, Cash trouve la confession et la donne à Rufe. Un règlement de comptes a lieu, l’innocence de Blackwell est prouvée.


Deuxième western de H. Bruce Humberstone et premier de l’actrice Coleen Gray, cette série B en N&B de bonne facture offre un rôle de premier plan à
Victor Mature, qui venait d’incarner Doc Holliday dans La poursuite infernale en 1946, Albert Dekker est le méchant de cette histoire.

A travers une intrigue qui ressemble parfois à une enquête policière, il montre les moyens parfois illégaux employés pour s’approprier les terres des indiens, il dépeint aussi l’atmosphère d’une ville « champignon ».
Le clou du film est la scène finale, une poursuite à cheval suivie d’un duel dans les ruines calcinées du fort, sans aucune musique, ce qui renforce le suspense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *