browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Chief Thundercloud / Union Pacific (Pacific express) / King of the stallions

Posted by on 30 juin 2013

Chief Thundercloud (Chief Thunder Cloud) (Chief Tonto Thundercloud) (12-4-1899/1-12-1955)

Comme Chief John Big Tree, Chief Thundercloud est un Amérindien qui a eu des rôles d’Indiens dans de nombreux westerns classiques des années 30 et 40, mais aussi dans les années 50. Si les rôles principaux d’Indiens étaient interprétés par des Blancs, les producteurs hollywoodiens leur laissaient quelques seconds rôles, ce qui accentuait bien sûr le réalisme des scènes.

Il est en fait métis (mélange de cherokee et d’Ecossais et Allemand) ; a grandi dans un ranch où il s’initie à la rudesse des travaux extérieurs et du rodéo, puis devient boxeur avant de monter à Hollywood. Gagne quelques sous comme chanteur de chants tribaux puis cascadeur doubleur de stars.

Il débute dans plusieurs westerns de Sam Newfield avec Harry Carey ou Rex Bell en 1935 (Wagon trail, Rustler’s paradise, Fighting pioneers et Saddle Aces), un Lew Landers : The rustlers of red dog (35), Carl Pierson (The singing Vagabond -35) puis Joseph Kane (Ride, ranger, ride en 36), Albert Herman (Dans les mailles du filet) puis il décroche des petits rôles d’Indien dans Wild West Days (1937) de Ford Beebe et La jolie batelière (1935), deux Elmer Clifton en 1935 : Cyclone of the saddle et Les vengeurs de Buffalo Bill.

The riders of the whistling skull (37), deux histoires du serial Bill Hickok le sauvage (1938), The law West of Tombstone… puis la fresque Pacific express (1938), c’est l’Indien Tonto dans Les justiciers du Far West (The lone ranger) en 1938 (aventure du Lone ranger) suivie de The Lone ranger rides again en 1939, serial de 15 histoires.
La même année, il incarne Geronimo dans Geronimo le peau-rouge (1939), qui affronte un jeune officier de l’US Cavalry joué par Preston Foster, puis un Indien dans Fighting Mad (1939) et Flaming frontiers (1938). Puis Man of Conquest en 1939.
…il joue l’Indien Akuna dans Young Buffalo Bill (1940), Wyoming (1940), Hi-Yo SilverLes trappeurs de l’Hudson (41), Les pionniers de la Western Union (41), Pirates à cheval (1941) qui est un Hopalong Cassidy, La vallée des hommes perdus (41). En 1942, il est la vedette (ce qui est rare à l’époque pour un acteur amérindien) de King of the stallions (1942), puis il tourne dans The law rides again (43), le Buffalo Bill (44) de William Wellman où il incarne le chef Crazy Horse… Black Arrow (44) de Lew Landers et B. Reeves Eason… Romance à l’Ouest (1946), Les conquérants d’un nouveau Monde (1947)…

BUFFALO BILL

Dans Colt .45 (1950), il campe le chef indien reconnaissant qui aide un shérif à affronter des bandits…

Puis Davy Crockett, indian scout (1950), Embuscade (1950),
Le petit train du Far West
(50), il est encore Geronimo dans I kill Geronimo (1950) de John Hoffman, Buffalo Bill in Tomahawk territory (1952), La peur du scalp (1952), la série Rintintin (54), La bagarre de Santa Fe (54)… il a un tout petit rôle d’un chef comanche dans La prisonnière du désert  de John Ford, en 1956, avec John Wayne.
Cet excellent acteur laisse une trace indélébile dans l’Histoire du western, il décéda des suites d’un cancer de l’estomac, en Californie.


il a encore la vedette dans Geronimo (1939)


Union Pacific-Pacific express
De Cecil B. DeMille et James Hogan (1938-39) ****

Avec Joel McCrea, Barbara Stanwyck, Akim Tamiroff, Robert Preston, Brian Donlevy, Robert Barrat, Anthony Quinn, Monte Blue, Evelyn Keyes, Regis Toomey, Fuzzy Knight, Lon Chaney Jr., Harry Woods, Julia Faye, Sheila Darcy, Ward Bond, Iron Eyes Cody, Richard Denning, Will Geer, Russell Hicks, Mala, Joe Sawyer, Chief Thundercloud
Cette éblouissante fresque épique retrace la construction de la première ligne de chemin de fer transcontinental (une des dernières lois promulguées par Lincoln), par deux Compagnies rivales, l’Union Pacific qui part de l’Atlantique, et la Central Pacific, celle-ci dirigée par un politicien corrompu, c’était le thème de The iron horse de John Ford en 1924… Reconstitution grandiose de la Paramount pour ce western monumental qui coûta un million de dollars et fut un énorme succès.


La production engagea toute l’équipe des poseurs de rails de la véritable Union Pacific et plus de 1000 figurants indiens. La vedette est Joel McCrea, à l’époque une véritable star, qui s’illustrera dans le western, tout comme Barbara Stanwyck.
Le téméraire réalisateur, Cecil B. DeMille, qui tomba malade en cours de tournage et est opéré, continua de diriger malgré tout les opérations sur une civière. Un vrai pionnier du 7e Art !

Anthony Quinn (assis)

 


KING OF THE STALLIONS
de Edward Finney(1942) **


Avec Chief Thundercloud, Dave O’Brien, Sally Claims, Rick Vallin, Chief Yowlachie, Thunder le cheval, Iron Eyes Cody, Chief Many Treaties, J.W. Cody.

Des Indiens et des cowboys recherchent un superbe étalon, chef d’un groupe de chevaux sauvages.

Habituellement en second rôle, Chief Thundercloud est la vedette de ce western original qui fait jouer des acteurs indiens également dans des seconds rôles. Il reste donc une véritable curiosité puisqu’il faudra attendre les années 1970 puis Danse avec les loups pour voir des acteurs indiens interpréter des personnages importants dans un western.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *