browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Chief John Big Tree (Chief Big Tree) / Susannah of the Mounties

Posted by on 30 juin 2013
Chief John Big Tree (Chief Big Tree) (2-6-1877/6-7-1967)

C’était le vieux chef indien « Poney qui marche » converti au christianisme de La charge héroique de John Ford. Dans une scène à la fois drôle et pleine d’émotion, qui montre la tendresse qu’avait John Ford pour les Indiens, le vieux chef ressasse ses souvenirs avec le capitaine Nathan Brittles (John Wayne)
Membre de la Nation indienne des Senecas, il est apparu dès le muet dans une soixantaine de films, dans des rôles de chef indien, souvent dans des westerns, mais aussi des films de guerre. Il fera partie de l’écurie John Ford, avec des westerns comme A Fight for love (1919) ou la superproduction Le cheval de fer (1924).

On le retrouve dans The frontier trail (1926), il joue Red Cloud dans Spoilers of the West (27), Crazy Wolf dans Sioux blood (29), un Indien dans les westerns épiques Wyoming (1928) et L’attaque de la caravane (1931) avec Gary Cooper, puis la série B Red fork Range (1931).
C’est un guerrier huron dans The last of the Mohicans (32), un Indien de cirque dans King of the arena (33), David Howard le dirige dans l’épique The Golden West (32), puis The telegraph trail (33) et Massacre (34) d’Alan Crosland, Wheels of destiny (34) de Alan James, The singing Vagabond (35) de Carl Pierson… Le cavalier miracle, un guerrier Wyandotte dans Daniel Boone (1936) de David Howard, Les vengeurs de Buffalo Bill (36), chef comanche dans Caravane de l’enfer (37), puis un Hopalong Cassidy : La vengeance du cow-boy (37), Prairie Thunder (37), éclaireur indien dans La chevauchée fantastique, succès de l’année 39, l’Indien Blue Back dans Sur la piste des Mohawks en 39 et la même année : Femme ou démon et Susannah of the Mounties.
The painted stallion
(38), Flaming frontiers (38), deux Alan James… Et The Oregon Trail en 1939.

Puis, c’est Les tuniques écarlates (1940) de Cecil DeMille, L’Odyssée des Mormons (40), Heroes of the saddle et Les trappeurs de l’Hudson (1941), Pioneers of the West (41). Après La charge héroique, son dernier film est le superbe western pro-indien La porte du Diable d’Anthony Mann en 1950, Big Tree y jouait l’Indien Thundercloud.

Le cheval de fer :
————————————-
SUSANNAH OF THE MOUNTIES
de William A. Seiter et Walter Lang (1939) ** 

 

Deux membres de la police montée patrouillent aux alentours du campement des ouvriers, ils découvrent un massacre. Il y a une survivante, une fillette du nom de Susannah (Shirley Temple).  Monty, un de ses sauveteurs (Randolph Scott) accepte de se charger d’elle…

Et avec Margaret Lockwood, J. Farrell MacDonald, Moroni Olsen, Victor Jory, Chief John Big Tree, Chief Thunderbird

Ce western produit par Darryl F. Zanuck réunissant Randolph Scott et l’enfant-star Shirley Temple évoque la construction dans l’Ouest du Canada d’une ligne de chemins de fer reliant l’Atlantique au Pacifique et aussi les tensions « raciales » entre Blancs et Indiens. Plusieurs Indiens dans des seconds rôles, dont Chief John Big Tree (La charge héroique).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *