browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Johnny Cash / Dialogue de feu (A gunfight) (Dueling guns)

Posted by on 30 juin 2013
Johnny Cash (John R. Cash) (26-2-1932/12-9-2003)
Johnny Cash by Tom-Heyburn

Johnny Cash by Tom-Heyburn (watercolor)

 

© (dessins de Didgiv et L’harmonica)

Glenn Campbell, Johnny Cash

Etant fan de Johnny Cash depuis mon enfance -j’ai tous ses albums-, je ne pouvais pas ne pas le présenter sur Riowestern.com, j’ai eu la chance de le voir en concert à Elysée-Montmartre dans les années 1990, en duo avec sa femme June.
Le 26 février 1932 naissait Johnny Cash en Arkansas. Le roi de la country-music outre-Atlantique, dont le film WALK THE LINE a relaté la vie au cinéma, a été Abe Cross, un célèbre gunfighter craint de tous, par sa rapidité à dégainer un revolver, et qui affronte son ami Will Tenneray (Kirk Douglas), dans un duel-spectacle organisé par Raf Vallone : c’était Dialogue de feu, de Lamont Johnson, en 1971, dans lequel il chantait aussi A Gunfight.
Johnny Cash by Didgiv

dessin de Didgiv

Un western produit par Kirk Douglas et des Apaches !

Johnny Cash

Portrait de Didier Givannel au crayon

Ce n’est pas la seule apparition dans un western de Johnny Cash.

Dans les séries, il jouait un shérif dans Shotgun slade (59), puis La grande caravane (59), The rebel (1960), The deputy (61), La petite maison dans la prairie (76), c’est John Brown dans la saga Nord et sud en 1985, et il interprète Frank James (et Kris Kristofferson Jesse James) dans le téléfilm The last days of Frank and Jesse James (1986).

pyrogravure de Didgiv

pyrogravure (gravure sur contreplaqué) de Didgiv

Il joue aussi la même année dans Stagecoach, un remake TV des films de 1939 avec John Wayne et de 1966. Il y interprète le marshal qui accompagne le bandit Ringo, joué par K. Kristofferson, avec d’autres stars de country : Willie Nelson, Waylon Jennings et David Allan Coe.
Il est aussi en guest star de quatre épisodes de Docteur Quinn (en 1993, 94 et 97). Enfin, très peu d’infos sur All my friends are cowboys en 1998.

Johnny Cash

Superbe portrait de Lharmonica

♣ Bandes originales :
De nombreux réalisateurs de cinéma ou de télévision ont utilisé sa voix grave et puissante dans leur BO, comme Tarantino pour son Django unchained en 2013 (Ain’t no grave), on entend ses chansons Jackson dans LA COULEUR DES SENTIMENTS (2011), The beast in me dans VERY BAD TRIP 2 (2011), Ring of fire dans SILENT HILL (2006), Folsom prison blues dans STARSKY ET HUTCH (2004), Tennessee Stud dans JACKIE BROWN (1997), I walk the line dans PERDITA DURANGO (1997), In your mind dans LA DERNIERE MARCHE (1995).

Johnny Cash by western61

Et surtout sa voix accompagne tout le récit du Pays de la violence avec Gregory Peck, dont le titre original est le plus fameux des tubes de Cash : I Walk the line.
C’est un superbe film tourné en 1970… A voir !

Johnny Cash par Tom-Heyburn

Johnny Cash par Tom-Heyburn

♥ Générique de A gunfight : chanson de Johnny Cash

♦ Johnny Cash avocat des Indiens : Apache Tears et As long as the Grass shall grow

♠ le téléfilm Stagecoach (1986) : J. Cash et John Schneider :


Dialogue de feu (A gunfight) (Dueling guns) De Lamont Johnson (1971) ***

De Lamont Johnson
Scénario : Harold Jack Brown
Musique : Laurence Rosenthal

Avec Kirk Douglas : Tenneray
Johnny Cash : Abe Cross
Jane Alexander : Nora
Karen Black : Jenny
Dana Elcar : Green
Robert J. Wilke : marshal Cater
Et Keith Carradine, Eric Douglas, Paul Lambert, Raf Vallone.

Un scénario qui a dû inspiré les scénaristes de MORT OU VIF avec Sharon Stone.
C’est plus une étude de caractères qu’un film d’action. Sorti en France en 1978, ce western reste une curiosité, il est produit par des Apaches… et Kirk Douglas qui, dans ses mémoires, raconte la genèse du film :
« En 1971, des représentants de la tribu des Apaches Jicarillas vinrent me faire une proposition : ils avaient de l’argent tiré des concessions pétrolières sur leurs réserves et voulaient produire un film. Simplement un film commercial, sans aucun rapport avec des Indiens.
Moi, je possédais un scénario qui pouvait faire un film à succès : l’histoire de deux anciens tueurs qui se trouvent face à face par hasard (…) Johnny Cash avait beaucoup de succès à l’époque et je lui proposai de jouer le rôle du deuxième duelliste (…) Les Apaches finirent par rentrer dans leurs frais, mais moi je ne retirai aucun bénéfice de ce film
»
(Kirk Douglas, Mémoires).

A gunfight

Les Apaches investirent en fait 2 millions de dollars, mais il n’ y a aucun Indien dans ce film. Johnny Cash, star de la country, chante A gunfight, une chanson qu’il a composée.
A l’origine, une scène devait le montrer avec Karen Black topless mais Johnny Cash refusa de la tourner.
« Comment pourrais je faire ça et en même temps enregistrer un album d’hymnes ? » expliquait-il. Et comment aurait-il pu expliquer ça à June !!!

Johnny Cash - A Gunfight

Karen Black, Johnny Cash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *