browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Barbara Carrera / Bo Derek / Catherine Hickland / Connie Mason / Edy Williams / Margaret Markov / Sharon Tate

Posted by on 1 janvier 2015

QUELQUES SEX-SYMBOLS DES ANNEES 1960-70-80

 Barbara Carrera
(31-12-1945 à Bluefields – Nicaragua)

Barbara Carrera

La jolie Indienne de COLORADO

Née au Nicaragua en 1945, la superbe Barbara Carrera a fait ses premières armes dans le mannequinat à l’âge de 16 ans, elle s’installe à New York et apparait à la Une de plus de 300 magazines. Son premier rôle est justement celui d’un mannequin de mode, dans PORTRAIT D’UNE ENFANT DECHUE en 1970. On la verra ensuite dans des films d’aventures ou d’anticipation, comme l’excellent OEIL POUR OEIL (1982) avec Chuck Norris.
Elle est vraiment révélée l’année suivante au cinéma par son rôle de la méchante Fatima Bluch du James Bond JAMAIS PLUS JAMAIS en 1983 (elle refusa la même année le rôle titre d’OCTOPUSSY car elle voulait tourner avec Sean Connery et non Roger Moore)… et à la télévision pour son rôle d’Anjelica Nero dans la 9e saison du feuilleton DALLAS en 1985-86.
Barbara Carrera est apparue dans deux productions télévisées western :
Le magnifique feuilleton Colorado en 1978, où elle prête ses traits à la jolie Indienne Clay Basket dont tombe amoureux le trappeur Robert Conrad, avec aussi Richard Chamberlain.

On la retrouve à nouveau en Indienne dans le téléfilm Lakota Moon (Tomahawk) (1992), qui décrit la vie d’une petite tribu indienne avant l’arrivée des Blancs.

Barbara Carrera (Didigv)

Barbara Carrera (Didigv)

Elle a encore joué dans un long-métrage western en 1975 : The master gunfighter, produit et réalisé par feu Tom Laughlin.

Barbara Carrera est aussi une artiste peintre de renom, son site :

http://www.barbaracarreraart.com/

Barbara Carrera par mon ami suisse Mario


Bo Derek
(1956 en Californie)

En quelques semaines, avec le film ELLE, en 1979, Bo Derek devenait une star à Hollywood, qui pensait alors avoir trouvé sa nouvelle Marilyn Monroe. Mais elle ressemblait plutôt à Ursula Andress, dont l’ex-mari était John Derek… époux et pygmalion de Bo. Il fit avec elle ce qu’il avait fait pour Ursula en lui faisant décrocher le rôle de JB Girl dans JAMES BOND CONTRE DOCTEUR NO : une sirène sort de l’eau et devient une déesse.
Bo venait de débuter dans ORCA (1977), le succès d’ELLE lui ouvrait les portes de la renommée, et elle devenait un grand sex-symbol des années 1980.

Elle joua ensuite dans FEMME, et TARZAN l’HOMME SINGE, qu’elle produit, puis BOLERO (1984), les thrillers DANGER à DOMICILE (2001) et HORROR 101 (2001), puis ralentit le rythme.
Bo Derek tourne actuellement SHARKNADO 3 : OH HELL NO !, un téléfilm sur des requins prédateurs avec Tara Reid.

dessin de Didgiv


Catherine Hickland
(1956)

Cette jolie blonde débute dans la série VEGAS et TO RACE THE WIND en 1980 puis un rôle récurrent dans la série TEXAS (1980), avant K2000, ROBOWAR (1988), le western futuriste Ghost town (88), DEMONIAQUE PRESENCE (88), TAXI KILLER (88), et enfin la série ON NE VIT QU’UNE FOIS (1998-2012).


Connie Mason (1937)

Mason Connie Mason Connie
Actrice et playmate américaine connue pour avoir joué dans deux films de Herschell Gordon Lewis, BLOOD FEAST et 2000 MANIAQUES en 1963-64, considérés comme les premiers films gore. On la verra aussi dans LE PARRAIN 2 et LES DIAMANTS SONT ETERNELS.

connie mason

 
————————————————–

Edy Williams (Edie Williams) (1942)

Sex-symbol des années 1960-70, elle apparait dans des séries et comédies au début des années 1960, puis des films d’aventures, drames (HARLOW, LA BLONDE PLATINE), joue avec Elvis dans PARADIS HAWAïEN, plusieurs Russ Meyer, c’est une fille de saloon dans le western Nevada Smith (1966), une des naiades d’ORGISSIMO (1970), et aussi de la SF (BAD GIRLS FROM MARS).

festival de Cannes 1974


Margaret Markov (1951)

Blonde californienne canon qui creva l’écran le temps de quelques films dans les années 60-70, après avoir été découverte par Roger Vadim dans son film SI TU CROIS FILLETTE en 1970. elle épousa l’acteur producteur Mark Damon et se retira du métier après son mariage.


Filmographie :
La cavale infernale (1969) de Jack Starrett
Si tu crois fillette (1971) de Roger Vadim
The hot box (1972) de Joe Viola
Black Mama white Mama (1973) de Eddie Romero
The arena (1974) de Steve Carver
There is N° 13 (1974) de William Sachs

avec Vadim à Cannes

Roger Vadim, Joy Bang, Gretchen Burrell, Margaret Markov, June Fairchild and Brenda Sykes.


SHARON TATE (24-1-1943/9-8-1969)

Sharon Tate by mario

Magnifique portrait à l’huile que m’a offert mon ami Mario de Suisse

La Texane Sharon Tate est assassinée en août 1969 par les adeptes de la secte hippie de Charles Manson, elle aurait 73 ans si cet été-là sa route n’avait croisé celle de la folie meurtrière…♦ Ses films :BARABBAS (1961)
HEMINGWAY’S ADVENTURES OF A YOUNG MAN (62)
LES JEUX DE L’AMOUR ET DE LA GUERRE (64)
LE MYSTERE DES 13 (66)
COMMENT REUSSIR EN AMOUR SANS SE FATIGUER ? (1967)
LE BAL DES VAMPIRES (67)
LA VALLEE DES POUPEES (67)
MATT HELM REGLE SON COMPTE (68)
DOUZE ET UN (1969)Retour  en images, photos et portraits, sur une des plus belles icône des sixties…

dans 12 + 1

Sharon Tate by Svetliaciok


Sharon Tate by didgiv

Sharon Tate by didgiv


 

dans Once upon a time in Hollywood, Margot Robbie incarne Sharon Tate. Elle se rend au cinéma voir un de ses film, Matt Helm règle ses comptes.

Sharon Tate par aline17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *