browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Yakima Canutt / Le territoire sans loi (The lawless frontier) / The star packer /  Canyon hawks

Posted by on 30 juin 2013

YAKIMA CANUTT
(29-11-1895/24-5-1986)

Yakima Canutt

On achève bien les chevaux…
Enos Edward Canutt a été le cascadeur vedette de nombreux westerns du XXe s., et a mis au point des techniques perfectionnées, sans se soucier parfois des blessures causées aux chevaux, mais à l’époque à Hollywood, tout était permis.

Il avait plusieurs casquettes : il a effectué les cascades de 244 films entre 1919 et 1975, été acteur ou figurant de 186 films entre 1919 et 1959 (il joue un cow-boy à cheval dans son dernier western, Rio Bravo en 1958), assistant-réalisateur ou second metteur en scène de 57 films, dont Un homme nommé Cheval, réalisateur principal de 15 films entre 1935 et 1966, il a aussi produit cinq long-métrages en 1925 et 1926, et écrit les scénarios de quatre westerns de 1925 à 1932… Un record !
Il  gagne le titre de champion du monde de rodéo quatre fois, dans les années 1910 et 20. Durant la Première guerre mondiale, il dompte et apprivoise des chevaux pour le gouvernement français.

C’est le célèbre cow-boy du cinéma Tom Mix qui lui met le pied à l’étrier à Hollywood, il aura même la tête d’affiche de films entre 1924 et 1930 (comme dans Canyon Hawks), produisant aussi quelques westerns. A cause de problèmes vocaux, il se rabat sur des rôles secondaires de méchant dans les années 30, tout en continuant le métier de cascadeur, d’abord pour Mascot Pictures (1928-1933), avec des serials comme Apache, cheval de la mort, ou le Rin Tin Tin The Lightning warrior (31), et The hurricane express avec John Wayne (32), puis Western Star (Law and lawless), et Lone Star-Monogram : il double John Wayne pour les séquences dangereuses de 1933 à 1935 dans de nombreuses séries B de cette compagnie, où il tient en général le rôle du méchant (trois ou quatre jours de tournage pour chaque western), comme Le chevalier du destin (1933), Justice pour un innocent en 1933, Le territoire sans loi (34), Randy Rides alone (34), The star packer (34), Panique à Yucca City (34), L’homme de l’Utah (34), Le texan chanceux (34), The trail beyond (34), The lawless range (35) et WestWard Ho  (35), L’élixir du Dr Carter (35), King of the Pecos (1936), et encore The lonely trail (36) de Joseph Kane. Un Tom Mix en 1935 : Le cavalier miracle.
Il travaille un moment pour Warner Bros (The telegraph trail (1933), l’Universal (Battling with Buffalo Bill, 1931), puis passe à la RKO en 1932-33. Il se casse l’épaule en sautant d’un cheval en 1933 dans Scarlet river de Otto Brower.

* Autres réalisateurs avec lesquels il collabora à cette époque :
B. Reeves Eason : Prairie Thunder (1937)
George Sherman : Santa Fe stampede (38), The Kansas terrors (39), Cowboys from Texas (39), Under Texas skies (1941), Frontier vengeance (41).
John English : Zorro et ses légionnaires (serial) (1939)
Noel M. Smith : Sur la piste de l’Ouest (36)
Elmer Clifton : en 1935-36 : Rough Riding ranger, Pals of the range ; Cyclone of the saddle ; Les vengeurs de Buffalo Bill ; Wildcat Trooper
Harry S. Webb : Bar L-ranch (1930) ; Ridin’ law (30) ; Westward Bound (30)
Joseph Kane : The big show (1936) ; Gunsmoke ranch (36) ; Come on, cowboys (36) ; Heart of the Rockies (36)… Badman from Deadwood (41)…
Sam Newfield : Branded a coward (35)
S. Roy Luby : Outlaw rule (35) de S. Roy Luby
Mack W. Wright : Winds of the wasteland (36) ; Zorro l’indomptable (36) ; Roarin’ lead (36) ; The riders of the whistling skull (37) ; Hit the saddle (37) ; Range defenders (37).
Lloyd Nosler : Son of the border (1933)
Spencer Gordon Bennet : The last frontier et The black Ghost en 1932 ; Calling wild Bill Elliott (43)
Armand Schaefer en 1931-32 : Hurricane horsemen, Battling Buckaroo, The Cheyenne Cyclone et Wyoming Whirlwind. En 1933-34 : The fighting texans ; Fighting with Kit Carson ; Le démon noir
Lewis D. Collins : Guns for hire (33), Gun Law (33) et Via Pony Express (34).
Ford Beebe : The vanishing Legion et The last of the Mohicans (1932)
Harry L. Fraser : Fighting throughSous le ciel de l’Arizona (avec John Wayne), deux westerns de 1934.
R.N. Bradbury : The dawn rider (35) ... Trouble in Texas (37)…
Alan James : Firebrand Jordan (1930), Breed of the West (1930), Pueblo terror (1931) et Canyon Hawks. The painted Stallion…
Lester Orlebeck : Pioneers of the West (40), Prairie Pioneers (41), Saddlemates (41), Gauchos of El Dorado (41), Shadows on the sage (42)…
William Morgan : Heart of the Rio Grande (42)
Robert E. Tansey : Carrying the mail…
The desert Man
Pals of the West

 

Il devient le grand cascadeur de la Republic, collaborant à une centaine de films, surtout avec John Wayne (Overland stage raiders (38), Pals of the saddle (38), Red river range (38), Wyoming outlaw et The night riders de George Sherman en 1939, L’escadron noir (40) et Gene Autry ou Robert Livingston (Ghost-town gold, 1936), Caravane de l’enfer (37) ; il double John Carroll dans le serial Le retour de Zorro et La revanche de Zorro (1937), joue dans Les justiciers du Far West (The lone ranger) (1938), il créé et développe des cascades, comme en 1939 : il double Clark Gable dans Autant en emporte le vent puis participe aux scènes très physiques comme l’attaque de la diligence par les Apaches de La chevauchée fantastique, autre succès de la même année. Et aux batailles héroïques de La charge fantastique de Raoul Walsh en 1941. Puis des Roy Rogers : The ranger and the lady (40), The Carson city kid (40),  Nevada City (1941), King of the cowboys (43), des Tex Ritter : Riders of the rockies (37), réalise lui-même Sheriff of Cimarron en 1945 et joue encore en 1950 dans La révolte des dieux rouges avec Errol Flynn.

Après de nombreuses blessures, et l’âge ne lui permettant plus de prendre de risques, il commence à diriger les scènes d’action pour la Republic (« coordinateur de cascades »), il supervisera notamment la fameuse course de chars de BEN HUR en 1959, puis travaille sur des films comme SPARTACUS et Cat Ballou. Le dernier film sur lequel il a travaillé est Le solitaire de Fort Humboldt avec Charles Bronson en 1975.

Cascade interdite. Il est l’inventeur de la cascade du « Running W », qui permet à un cheval lancé au galop de chuter d’un coup, mais cette technique causait très souvent la mort du cheval, elle est aujourd’hui interdite ; des réalisateurs comme Raoul Walsh étaient réputés pour être très durs avec les chevaux. Aujourd’hui, comme s’en vante Quentin Tarantino dans Django unchained, les chevaux sont épargnés, ces cascades sont très réglementées, cela prouve aussi que les mentalités ont évolué.

(Source principale : Wikipédia).

 

 


Le territoire sans loi (The lawless frontier)
de R.N. Bradbury (1934) ** 


Production Lone Star-Monogram avec l’équipe Wayne/Canutt/Hayes. Wayne venge la mort de ses parents, tués par un bandit mexicain, joué par Earl Dwire. Dans ces westerns, Yakima Canutt était la doublure de Wayne mais jouait aussi les méchants. Canutt et Wayne insistèrent pour que la caméra soit placée dans les bagarres en face de celui qui donne des coups. Pour la première fois aussi, des objets tels que chaises ou tables étaient utilisés dans les bagarres dans ces westerns de la Lone Star.

Avec John Wayne, George Gaby Hayes, Yakima Canutt, Sheila Terry, Earl Dwire

——————————————————————–

The star packer
de R.N. Bradbury (1934) *

Un shérif contre des hors-la-loi qui terrorisent une ville…

John Wayne, Yakima Canutt (et cascades), George Gabby Hayes, Verna Hillie, Earl Dwire, Starlight the horse

Dans tous ces westerns de l’après-muet, les effets sonores sont rares. Celui-ci est le premier à intégrer des bruits secs pour faire entendre les coups dans les bagarres. ‘Sidekick’ (partenaire et faire-valoir) comique des héros dans les westerns, George Gabby Hayes a ici un rôle à contre-emploi et joue le chef des brigands qu’affronte John Wayne.


 Canyon hawks
de Alan James, J.P. McGowan (1930) **

L’éleveur Benson découvre une jeune femme et son frère vivant sur ses terres, et y laissant paitre leurs moutons.

Avec Yakima Canutt, Rene Borden, Buzz Barton, Robert Walker, Hal Taliaferro, Cliff Lyons, Hank Bell.

Un des rares westerns avec Yakima Canutt, acteur et cascadeur, en vedette, il joue habituellement les seconds rôles dans les films avec John Wayne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *