browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Les polars de John Wayne : Brannigan / Un silencieux au bout du canon (McQ)

Posted by on 14 janvier 2015
BRANNIGAN : Britannique de Douglas Hickox (1975) *** 


Un flic américain envoyé à Londres pour arrêter un criminel a des méthodes expéditives qui s’opposent à celles de la police anglaise.

Avec John Wayne, Richard Attenborough, Judy Geeson, Mel  Ferrer, Barry Dennen, John Vernon, Ralph Meeker, Lesley-Anne Down


Premier film anglais de John Wayne, qui, après le succès d’UN SILENCIEUX AU BOUT DU CANON, récidive dans le genre policier. Le film joue sur l’opposition entre le policier américain têtu aux méthodes expéditives et celles plus traditionnelles et réglementaires de ses collégues britannique. John Wayne, dont la cote baissait dans les années 70, alors que les fans de westerns lui préféraient désormais Clint Eastwood et Charles Bronson, voyait dans le polar une manière de se renouveler et d’attirer un nouveau public. C’est étonnant de voir combien sont proches les univers de John Wayne et d’Eastwood au cinéma : dans le western, et dans le polar : John Wayne est trés proche, dans ses polars, des types de personnages qu’Eastwood incarne, depuis 1971, dans ses DIRTY HARRY. Et Eastwood commence à prendre, dans les années 70, la place de n°1 au box-office, occupée auparavant par le Duke.

Musique de Dominic Frontiere, qui signa celles, magnifiques de deux westerns avec Wayne, Chisum et Les voleurs de train, et aussi celle de Pendez-les haut et court avec Clint Eastwood en 1968.

Lesley Anne-Down

 

————————————–

 UN SILENCIEUX AU BOUT DU CANON : de John Sturges (1974) ***

Avec John Wayne, Eddie Albert, Diana Muldaur, Clu Gulager, Al Lettieri, Julie Adams, Colleen Dewhurst, David HuddlestonChuck Roberson (et cascadeur)

Le lieutenant de police McQ enquête sur l’assassinat d’un de ses collègues et amis, et démissionne quand il réalise que ses efforts sont entravés par la police.

Wayne et Al Lettieri

John Wayne, en tournant ce film policier, tient pour la première fois le rôle d’un flic -il venait de refuser celui de l’Inspecteur Harry joué par Eastwood-. Film tourné presque entièrement en extérieurs, à Seattle, McQ dénonce la corruption dans la police. Wayne campe un flic solitaire et borné, trahi par tous, il ne trouve un refuge que vers une barmaid qui sera tuée car elle informait la police. Jolie scène finale de poursuite en voiture, sur une plage où la marée monte.
Musique d’Elmer Bernstein, qui avait déjà composé pour John Sturges celle des Sept mercenaires.
Deuxième film de David Huddleston (THE BIG LEBOWSKI) avec John Wayne, après Rio Lobo en 1970, Huddleston joue aussi en 1974 dans le western Une corde pour un colt avec Gregory Peck. John Wayne retrouve Chuck Roberson, qui joua et effectua des cascades dans nombre de ses films, dont Le dernier des géants en 1976.

John Wayne par didgiv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *