browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

William Berger / Adios California

Posted by on 26 juin 2013
WILLIAM BERGER
(20-6-1928 à Innsbruck/2-10-1993)

Acteur autrichien affichant plus de 140 films à son actif, pour la plupart tournés en Italie, il devient dans les années 60 et 70 une vedette du western-spaghetti, jouant les beaux justiciers blonds aux yeux bleux, façon Terence Hill.

Il s’impose rapidement dans le rôle d’un homme injustement accusé d’un meurtre dans El Cisco en 1966, puis La grande notte di Ringo (1966), un de ses meilleurs films.

Puis il enchaîne avec Il était une fois en Arizona (67) deuxième d’une trilogie de Sergio Sollima. C’est, avec Bud Spencer, un des as de la gâchette que recrute Brett Halsey pour se venger du meurtrier de sa femme dans Cinq gâchettes d’or (1968) de Tonino Cervi (fils de Gino) ;

Après Son nom crie vengeance en 1968, il a un rôle secondaire dans Sartana en 68, forme un un duo avec Anthony Steffen dans La corde au cou (69),  Sabata en 1969, et encore Sartana dans la vallée des vautours en 1970.

 

La carrière de Berger est à cette époque interrompue à cause d’un emprisonnement  pour possession de drogue à Naples en août 70 et de la tragédie qui suivit : également arrêtée, la même nuit, le 14 octobre 1970, sa femme l’actrice Carol Lobravico mourut en prison à cause d’une hépatite non soignée. Elle venait de tourner son premier film, LE OMBRE ROVENTI avec son mari…
En 1973, il joue dans : Deux Chinois dans l’Ouest, Un colt dans la main du diable, Il giustiziere di Dio, …E il tierzo giorno arrivo il corvo avec Lincoln Tate ; il incarne Doc Holliday dans Verflücht, Dies Amerika avec Geraldine Chaplin, Requiem pour un tueur de Mario Bianchi ; Le fils de Zorro.
En 1976, c’est Keoma en 1976 puis California en 1977.
Le genre s’essoufle alors et il n’y reviendra qu’en 1985 pour incarner Kit Carson dans Tex et le seigneur des abysses, adapté du célèbre héros bande dessinée Tex, et enfin Django 2 – Il grande ritorno en 1987, qui est la suite du Django de 1966.

Il clôt cette belle filmographie westernienne avec un petit rôle, celui du grand-père qui se fait tuer par les méchants dans Buck ai confini del cielo (1991).

Giallo :
LES NUITS DE L’EPOUVANTE (1966)
L’ILE DE l’EPOUVANTE (1970)
MIO CARO ASSASSINO (1972)
LA NOCHE DE LOS ASESINOS (1974)

Polar :
DIAMOND CONNECTION (1982)

L’île de l’épouvante


♣ Sabata :


CALIFORNIA – Adios California
Italo-espagnol de Michele Lupo (1977) **

Adios California

Fin de la guerre de Sécession. Deux ex-soldats confédérés, Willi et California, deviennent amis. Willie est tué sur le chemin du retour. California se rend chez les parents de son ami pour leur remettre la médaille gagnée au champ d’honneur. Il va devoir affronter des chasseurs de primes chargés d’abattre les anciens sudistes.

Avec Giuliano Gemma, William Berger, Miguel Bose, Claudio Undari, Malisa Longo, Chris Avram, Dana Ghia, Franco Fantasia, Raimund Harmstorf, Alberto Dell’Acqua, Diana Lorys.

Produit par Manolo Bolognini, frère de Mauro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *