browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Lex Barker / Far West 89 (Far-West 89) (Return of the badmen) / Les mercenaires du Rio Grande (Der Schatz der Azteken) / Battles of Chief Pontiac (Fort Detroit)

Posted by on 26 juin 2013

LEX BARKER
(8-5-1919/11-5-1973)

cinérevue 1977

Il a gravi la pente du succès en devenant le 10e acteur à incarner Tarzan au cinéma, à travers cinq films à partir de 1949 et aussi en épousant, en 1953, Lana Turner, dont il se séparera en 1957.

Barker a eu une seconde vie dans les films d’aventures et les westerns, mais a commencé à en tourner avant les Tarzan, surtout dans la série européenne des films de Winnetou où il est Old Shatterhand.

Les cavaliers rouges

Les cavaliers rouges

Le fait de parler quatre langues l’a aidé à avoir une carrière internationale. Il était le mari d’Anita Ekberg dans LA DOLCE VITA.

Les cavaliers rouges

Son premier western date de 1947 (Under the Tonno Tim , avec Tim Holt), il a un petit rôle dans Les conquérants d’un nouveau monde (47), puis joue dans Far-West 89 (48), dans le rôle d’Emmett Dalton.

Le trésor des montagnes…

La révolte des…


Années 50 :
Batles of chief Pontiac
(52), son premier rôle important dans un western, La trahison du capitaine Porter (53) avec Randolph Scott, La Montagne jaune (1954) de Jesse Hibbs, Tornade sur la ville (55) de Jack Arnold, il joue un Apache dans Les tambours de la guerre (57), The deerslayer (57)…

avec Marie Versini


Années 60 :

Les mercenaires du Rio Grande (1965), L’enfer du Manitoba (65), Wer kennt Johnny R. (La balada de Johnny Ringo) ? (66).

Enfin, les aventures de l’Apache Winnetou d’après Karl May et avec Pierre Brice datent de 1962 :
c’est Le trésor du lac d’argent, puis La révoltes des Indiens apaches (63), Les cavaliers rouges (1964) et Le trésor des montagnes bleues (64), Sur la piste des desprados (65),  Winnetou und das halbblut Apanatschi (66), qui est le 9e de la série (titre français : Le jour le plus long de Kansas City), et enfin le dernier Winnetou und shatterhand Im Tal Der Toten (68).


Far West 89 (Far-West 89) (Return of the badmen) (1948) **

De Ray Enright (RKO)
Scénario : Charles O’Neal, Jack Natteford et Lucy Ward
Musique de Paul Sawtell
Photo : J. Roy Hunt
Durée : 1h30

Randolph Scott, Anne Jeffreys

Randolph Scott, Anne Jeffreys

Avec Randolph Scott : Vance Gardell
Robert Ryan : Sundance Kid
Anne Jeffreys : Cheyenne
George Gabby Hayes : J. Pettit
Steve Brodie : Cole Younger
Jacqueline White : Madgu Allen
Richard Powers : Cole Younger
Robert Bray : John Younger
Lex Barker : Emmett Dalton
Et Michael Harvey, Robert Armstrong, Walter Reed, Dean White (Billy Le kid), Tom Tyler, Jason Robards Sr., Lane Chandler.

1889. A l’heure où l’Oklahoma est rattaché aux Etats-Unis, A Braxton, des bandits, sous la houlette de Sundance et Cheyenne Mac Bride, une jeune femme, dévalisent la banque de John Petitt.
La fille de ce dernier, Maggie, est fiancée à Vance Gardell, propriétaire de bétail. Nommé chef de la police, celui-ci va traquer les bandits. Il capture Cheyenne et tente de la convaincre de rentrer dans le droit chemin…

Ray Enright voulait à tout prix réunir dans un même film Randolph Scott et Robert Ryan, deux grosses stars du box-office en cette fin des années 40 (Ryan aura de nombreuses autres têtes d’affiche dans des westerns). De nombreux bandits célèbres dans cette histoire, dont les Dalton (Emmett est joué par Lex Barker), Billy The Kid, les frères Younger, même si certains ne se sont jamais croisés.

Ray Enright connait bien son métier, monteur chez Chaplin, chef-monteur chez Mack Sennett, il a réalisé les serials RIN TIN TIN, il met en scène dans ce film un beau duel dans une ville désertée, et fait s’affronter Scott et Robert Ryan, qui joue un redoutable tueur obsessionnel.

Partenaire comique de grandes stars dans des westerns, George ‘Gabby’ Hayes a ici un rôle plus sérieux qu’a l’accoutumée. C’est le dernier western d’Anne Jeffreys.


Le duel final époustouflant.


Les mercenaires du Rio Grande (Der Schatz der Azteken)
Italo-franco-ouest allemand de Robert Siodmak (1965) **


Le physicien du comte Bismarck est envoyé au Mexique durant l’occupation par les troupes françaises, au service de l’empereur Maximilien. Il adresse une lettre encourageante de Lincoln au nationaliste Juarez…

Avec Lex Barker, Gérard Barray, Rik Battaglia, Michèle Girardon, Hans Nielsen, Gustavo Rojo, Jeff Corey…

Comme les Winnetou, des aventures inspirées de Karl May, qui se déroulent cette fois dans le Mexico des années 1860. Par un des grands réalisateurs américain du film noir américain, Robert Siodmak, qui fait ici dans le plus léger et divertissant : des aventures historico-aztéco-westerniennes qui ne manquent pas de piquant et en tout cas bénéficient d’une superbe distribution. Dans laquelle on retrouve l’impeccable Jeff Corey, une des victimes de la chasse aux sorcières ‘mccarthyste’ dans les années 1950.

Jean-Roger Caussimon, Michèle Girardon


Battles of Chief Pontiac (Fort Detroit)
de Felix E. Feist (1952) * 

1763. Un officier tente de sauver un traité de paix entre le chef indien Pontiac et les colons anglais et américains, qui se disputent le territoire américain. Pontiac est en paix avec les Anglais, mais ceux-ci  emploient des mercenaires allemands pour le contrôle de leurs territoires, ces mercenaires massacrent les Indiens Ottawa, qui ripostent par une guerre sans merci.

Avec Lex Barker, Helen Westcott, Lon Chaney Jr.

Un casting assez pauvre dans cette petite série B, œuvre mineure du genre, c’est le premier grand rôle de Lex Barker dans un western, il avait eu un petit rôle dans Les conquérants d’un nouveau monde en 1947 avec Gary Cooper. Musique d’Elmer Bernstein, qui signera celle des Sept mercenaires en 1960. Les Indiens sont joués par les membres d’une tribu sioux d’une réserve proche de Rapid City, Dakota.

Lon Chaney Jr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *