browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Gene Autry / Smiley Burnette / Black eyed Nellie / Home on the prairie

Posted by on 28 septembre 2014

 GENE AUTRY (29-9-1907/2-10-1998)

Homme de tous les succès, Gene Autry est un véritable phénomène : à la fois vedette de la chanson country et auteur, il écrivit plus de 200 chansons, cow-boy chantant du cinéma, authentique rodéo-man et important homme d’affaires : il fait ses débuts au cinéma dans In old Santa Fe en 1934, un screen test, un autre second rôle en 34 dans un Ken Maynard, Mystery Mountain, puis il prend sa place et est la vedette de L’empire des fantômes ; il devient ainsi dès 1935 un acteur incontournable de séries B pour la Mascot puis pour la firme Republic (où il prend là la place de John Wayne qui commence à tourner pour d’autres compagnies ; Lone-Star avait essayé en 1933 de faire chanter John Wayne dans un de ses westerns, mais l’expérience tourna court car il chantait mal…)

TUMBLING TUMBLEWEEDS

Il est la vedette de Tumbling tumbleweeds en 1935 (de Joseph Kane) jusqu’à son dernier succès, en 1953, Last of the pony riders.
Il a été le tout premier acteur de westerns à figurer dans le peloton de tête du box-office. C’est aussi le premier chanteur à jouer des rôles de cow-boy. Mais il était modeste (et objectif) : « Je ne sais pas jouer, ni monter à cheval, ni même chanter. Quoique je fasse, ils trouvent toujours ça bien. »

Champion et Gene Autry

Champion et Gene Autry

Autry est toujours accompagné à l’écran du second rôle Smiley Burnette, et de son cheval Champion. Il tourne la plupart du temps dans des westerns légèrement anachroniques où les cow-boys et Indiens se battent avec des voitures ou avions en arrière-plan…

Champion et Gene Autry

Champion et Gene Autry
Version N&B

Ayant du flair, il monte sa société de production et animera son propre show de télévision dans les années 50. Passionné de base-ball, il sera le propriétaire de l’American League California Angels dès 1961.

Il a terminé sa vie dans son ranch californien baptisé Melody Ranch.

Principaux westerns :
Plusieurs westerns de Joseph Kane dans les années 1930 : Tumbling tumbleweeds (1935) ; Melody Trail (35) ; Sagebrush Troubadour (35)  Guns and guitars (1936) ; Oh, Susannah ! (1936) ; Ride, ranger, ride (1936) ; The big show (1936) ; The old corral (1936)…
Et aussi :
The singing vagabond (35) de Carl Pierson
Six John English en 1937 : Round-up time in Texas, Git along little Dogies, Yodelin Kid from Pine Ridge, Public cowboy N° 1, Boots and saddles, Springtime in the Rockies.
Et ensuite :
Comin’ round the mountain
(36) ; The singing cowboy (36) ; Red River Valley (1936), Rootin’ tootin’ rythm (37) ; The Old barn Dance (38), Gold mine in the sky (38), Prairie Moon et Western Jamboree de Ralph Staub en 1938 ; Man from Music Mountain (38), Rythm of the saddle (38) et Mexicali Rose (39), Colorado Sunset, Rovin’ Tumbleweeds, South of the border et Mexicali Rose (39) de George Sherman, Blue Montana sky (1939), Moutain rythm (39), Home on the prairie (39)… Un rodéo qui rapporte (1940).
Des Joseph Kane : Wall street cowboy (1939), In old Monterey (1940).
Quatre Frank McDonald en 1940 : Rancho Grande – Carolina Moon – Gaucho Serenade et Ride, tenderfoot, ride… et un autre en 1941 : Under fiesta stars
Shooting high
en 1940…

Ridin’ on a rainbow (41) de Lew Landers, qui le dirige la même année dans Back in the saddle et The singing hill.

Plusieurs William Morgan en 41-42 : Sunset in Wyoming, Cowboy serenade, Sierra Sue, Heart of the Rio Grande, Home in Wyoming, Stardust on the Sage, Bells of Capistrano

Robin Hood of Texas (47), Rim of the canyon (49), Mule train (1950), Apache country (1952),

Ce que Gene Autry pensait du nouveau western (des années 60 !), un peu passéiste…
Une  interview de Ciné revue 1967 : cliquer dessus pour l’agrandir …

 

——————————-

SMILEY BURNETTE (18-03-1911/16-2-1967)

Lester Alvin Burnette est un des plus grands seconds rôles de westerns des années 30 à 50, il en a tourné plus de 130 ! Ami de Gene  Autry, il commence à la radio avec lui (pour jouer de l’accordéon), puis va lui donner la réplique dans environ 80 westerns, il campe souvent un personnage nommé Frog…

Il joue des « sidekicks » (faire valoir du héros) humoristiques, avec aussi Roy Rogers (neuf films), Sunset Carson et Charles Starrett, autres grandes vedettes du western de cette époque.
Il apparait souvent avec un cheval blanc appelé Black-eyes Nellie puis Ring-Eye, l’animal avait un cercle noir autour de l’œil.
Burnette, qui jouait plusieurs instruments de musique, écrivit quelque 400 chanson qu’il interprète souvent dans ses westerns. Il a aussi inventé des instruments de musique, comme le Jassackaphone (une sorte d’orgue). Avec le déclin des séries B, il se produit dans des drive in, hôpitaux et rodéos, et ouvre une chaine de restos dans les années 50.

Filmographie partielle :

In old Santa Fe (1934), Mystery Mountain (34), L’empire des fantômes (35), Arizona bad man (35), Lightning triggers (35) ; Tumbling Tumbleweeds (35) ; Melody Trail (35) ; Sagebrush troubadour (35) ; The singing vagabond (35) ; The adventures of Rex and Rinty (35) ; THE CHEYENNE TORNADO (35), The border Patrolman (36) de David Howard ; Red river valley (36), Comin’ round the mountain et The singing cowboy (36) de Mack W. Wright, Guns and guitars (36), Oh, Susannah ! (36), Ride, ranger, ride (36) ; The big show (36) ; The old corral (36) ; Rootin’ tootin’ rythm (37)… Rythm of the saddle (1938)… Blue Montana sky (1939), Moutain rythm (39) de B. Reeves Eason, Home on the prairie (39) de Jack Townley, puis des George Sherman : Colorado Sunset, Rovin’ Tumbleweeds, South of the border, Mexicali Rose

Six John English en 1937 : Round-up time in Texas, Git along little Dogies, Yodelin Kid from Pine Ridge, Public cowboy N° 1, Boots and saddles, Springtime in the Rockies.

Puis :
6 Joseph Kane en 1938-39-40 :  The Old barn Dance, Gold mine in the sky, Man from Music Mountain, Wall street cowboy et In old Monterey.
Crepuscule (38), puis Billy the kid returns (38), Prairie Moon et Western Jamboree de Ralph Staub en 1938, IN OLD MONTEREY (39)…
Quatre Frank McDonald en 1940 : Rancho Grande – Carolina Moon – Gaucho Serenade et Ride, tenderfoot, ride… et un autre en 1941 : Under fiesta stars
Ridin’ on a rainbow (41) de Lew Landers, qui le dirige la même année dans Back in the saddle et The singing hill.

De William Morgan en 41-42 : Sunset in Wyoming, Cowboy serenade, Sierra Sue, Heart of the Rio Grande, Home in Wyoming, Stardust on the Sage, Bells of Capistrano

CALL OF THE CANYON (1942), Heart of the golden West (42), King of the cowboys (43), IDAHO (1943), Silver spurs (43)..

En 1944, il est la vedette de trois westerns avec Sunset Carson : Call of the Rockies, Bordertown trail et Firebrands of Arizona.
GUNNING FOR VENGEANCE (1946), LAW OF THE CANYON (47), PHANTOM VALLEY (48), EL DORADO PASS (48), LARAMIE (49), TEXAS DYNAMO (1950), SMOKY CANYON (1952)…

Il a aussi joué dans la série PETTICOAT JUNCTION entre 1963 et 1967.


Ring-Eye

Black eyed Nellie ou Ring-Eye était le cheval de Smiley Burnette, acteur de western des années 30-40. 
L’animal avait un cercle noir autour de l’œil. Ses premiers noms à l’écran étaient Black Eyed Nellie puis Ring Eyed Nellie et enfin  Ring Eye (ring signifie cercle, il était dessiné sur l’oeil gauche. C’était son cheval à l’écran seulement car Burnette ne possédait aucun cheval dans la vie.

Burnette, qui jouait plusieurs instruments de musique, écrivit quelque 400 chanson qu’il interprète souvent dans ses westerns. Il a aussi inventé des instruments de musique, comme le Jassackaphone (une sorte d’orgue). Avec le déclin des séries B, il se produit dans des drive in, hôpitaux et rodéos, et ouvre une chaine de restos dans les années 50.

La bio de Smiley Burnette :
http://www.riowestern.com/burnette-smiley/
http://www.smileyburnette.org/Smiley/history.html

————————————–

Home on the prairie (1939) de Jack Townley

Avec Gene Autry, Smiley Burnette, June Storey, George Cleveland, Jack Mulhall

Les inspecteurs Gene Autry et Millhouse sont accusés de favoritisme quand ils décident d’aider un vieux rancher et sa fille, dont le bétail parait malade et voué à l’abattage…

C’est le seul western de Jack Townley, qui était surtout scénariste. Western de la Republic, où on voit chanter Gene Autry, son sidekick Smiley Burnette, les Rodeoliers et June Storey.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *