browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Ann-Margret / Britt Ekland / Marika Green / Ulla Strömstedt (Ulla Stroemstedt)

Posted by on 28 avril 2016

4 ACTRICES SUEDOISES devenues stars internationales :
Ann-Margret, Britt Ekland, Marika Green, 
Ulla Strömstedt (Ulla Stroemstedt)

Ann-Margret

dessin de Didgiv (dans VIVA LAS VEGAS)

Ann-Margret

Ann-Margret

Steve McQueen Cinémonde

La Suédoise Ann-Margaret Olsson est née à Stockholm en 1941, devient chanteuse dans un groupe de jazz, suite à la séparation du groupe lors d’une tournée aux USA, elle travaille pour le comique George Burns et pour le show télévisé de Jack Benny, qui lui trouve un job au cinéma…

dessin de Didgiv

Ann-Margret est repérée par le cinéaste Frank Capra et reçoit les encouragements de Marilyn Monroe en personne ( !) avant de devenir une star internationale, côtoyant des vedettes comme Elvis Presley, avec qui elle eut une liaison…

Ann-Margret

(ciné-revue 19-1-67)

Ann-Margret

(15-2-66 cinérevue)

Ann-Margret (21-4-1966 Cinérevue)Elle se déhanche sensuellement avec lui dans VIVA LAS VEGAS et tourne sous la direction des plus grands cinéastes américains et européens.

Ses splendides yeux verts ne passent en général pas inaperçus… dans hélas seulement trois westerns, il y aurait pu en avoir un 4e : son manager l’incita à refuser de tourner Cat Ballou, lourde erreur car c’est le film qui propulsera la carrière de Jane Fonda et qui fera de Lee Marvin une vedette internationale.

John Wayne, ann-margret, Ben Johnson

Dans La diligence vers l’Ouest (1965), remake de la célèbre Chevauchée fantastique de John Ford, elle reprend le rôle de Dallas, la jolie entraîneuse qu’incarnait Claire Trevor en 1939.
Dans Les voleurs de train (1973), elle est une mystérieuse veuve qui prie John Wayne et ses amis de l’aider à retrouver un gros butin que son mari avait volé et caché.

Ann-Margret

Ann-Margret

C’est un personnage ambigu, qui réserve une surprise à la fin, car le spectateur, comme John Wayne, découvre que la jolie veuve est une aventurière sans scrupules ; lorsqu’elle drague Wayne, bien plus âgé, celui-ci lui dit « Vous savez, j’ai une selle qui est plus vielle que vous » !
Leur relation rappelle celle du Duke avec Angie Dickinson dans Rio Bravo, le héros vieillissant dont la belle essaie de percer la carapace.

Enfin, dans la comédie parodico-burlesque Cactus Jack (1978) destinée à un jeune public et tournée comme un dessin animé, elle se met dans la peau de la richissime Miss Charming Jon, possédant une grosse somme d’argent et escortée par Arnold Schwarzenegger. Le magot intéresse aussi  Cactus Jack, un drôle de bandit joué par un Kirk Douglas désopilant, qui, comme les autres acteurs, ne se prend pas une seconde au sérieux !

Ann-Margret

Schwarzy tout en blanc et Kirk habillé en noir, dans un clin d’oeil aux westerns de l’époque de Tom Mix et Gene Autry, où les bons étaient en blanc, et les canailles dans des tenues sombres.

Belle complicité avec John Wayne dans Les voleurs de train :

Ann-Margret (Cinémonde 14 sept. 1965)_NEW

Ann-Margret- Cinerevue 1973

Interview à Ciné-revue en 1967 :
« Je suis assez vieux jeu. Je viens d’un tout petit village de Suède, où ne vivent que 180 âmes, vaches comprises. J’ai été éduquée de manière stricte. La conduite des jeunes d’aujourd’hui m’horrifie. J’avais 15 ans déjà lorsqu’on m’a permis mon premier rendez-vous, et même mes parents s’en faisaient pour moi« …

Ann-Marget -

avril 68 Cinérevue

Biopic. Rose McGowan interprète Ann-Margret dans le téléfilm ELVIS en 2005.

Ann-Margret par Jojemo


Britt Ekland (Britt Marie Eklund) (Britt-Marie Eklund) (Britta Ekman) (1942)

Le charme scandinave de la Suédoise blonde platinum aux yeux bleus Britt Ekland -qui ressemblait adolescente à Brigitte Bardot-  rayonna dans le cinéma italien des années 70, cette poupée Barbie qui venait du Nord aimait les hommes à lunettes : elle eut une liaison avec l’Anglais Peter Sellers, avec qui elle joua dans deux films et aussi avec Rod Stewart.
Elle est révélée par le rôle de la strip-teaseuse de THE NIGHT THEY RAILEDED MINSKY’S en 1968.

 

Elle donne la réplique à Yul Brynner dans le film d’espionnage La griffe en 1967, mais sa notoriété n’explose que lorsqu’elle devient une James Bond Girl avec L’HOMME AU PISTOLET d’OR (1974), sa carrière devient internationale. Elle refusa le rôle de Dwan dans KING KONG en 1976.
Britt Ekland joue dans le western Le bataillon des lâches (1964) avec Glenn Ford.

 

cinerevue 1970

Britt Ekland, Umberto Orsini, Tony Curtis, Casanova & Co.


Marika Green (1943)

dans GALAXIE (cinérevue 1971)

Dans EMMANUELLE :


Ulla Strömstedt (Ulla Stroemstedt) (Ulla Stromstedt) (Ulla Strömstedt-Cole)
(1939-1986)

Belle de Suède décédée à Cannes en France en 1986, vue dans la série Route 66 (1961), DEN GULA BILEN, NE PAS DERANGER SVP, elle a un rôle régulier dans FLIPPER LE DAUPHIN (1966), puis TARZAN (1967), CATALINA CAPER (67).

avec Robert Culp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *