browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Anita Strindberg / Le venin de la peur (Una lucertola con la pelle di donna) / Qui l’a vue mourir (Chi l’ha vista morire ?)

Posted by on 6 novembre 2014

Anita Strindberg (Anita Edberg)
(29 mai 1944)

LE VENIN DE LA PEUR, LA QUEUE DU SCORPION… Cette sulfureuse comédienne suédoise devient dans les années 70 une des plus fameuses stars des gialli italiens, avec Edwige Fenech.
Dans le choix de ses rôles, elle a eu beaucoup de flair, dans la vie aussi en épousant un millionnaire américain, elle opta pour la Dolce vita américaine en s’installant à Los Angeles. Son pseudo -Anita Edberg- copiait sans vergogne le nom d’une autre célèbre et pulpeuse Suédoise ayant fait comme elle carrière en Italie… Anita Ekberg.

Elle joue en 1973 dans le western Partirono preti, tornarono… curati, son dernier film est encore un film d’horreur : ANGOISSE en 1981, avec Martine Brochard.

Gialli :
LE VENIN DE LA PEUR (1971)
LA QUEUE DU SCORPION (1971)
QUI l’A VUE MOURIR ? (1972)
TON VICE EST UNE CHAMBRE CLOSE DONT MOI SEUL AI LA CLE (1972)
LES DEUX VISAGES DE LA PEUR (1972)
L’HOMME SANS MEMOIRE (74)

 

Résultat de recherche d'images pour "anita strindberg"

 

 

 


Le venin de la peur (Una lucertola con la pelle di donna) (Una lagartija con piel de mujer) (Carole) (Lizard in a Woman’s Skin)
Italo-franco-espagnol de Lucio Fulci (1971) ** 

Une jeune femme est accusée du meurtre de sa voisine débauchée après avoir rêvé de cette scène. Elle a rêvé l’avoir tuée, dans de nombreux cauchemars où elle vit ses fantasmes érotiques (trompée par son mari, elle fantasmait sur sa voisine), mais, dépendante du LSD, elle n’arrive plus à distinguer ses hallucinations de la réalité.

Avec Florinda Bolkan, Stanley Baker, Jean Sorel, Silvia Monti, Alberto de Mendoza, Penny Brown, Ely Galleani, Franco Balducci, Leo Genn, Anita Strindberg…

 

Musique d’Ennio Morricone et présence d’un grand comédien -Stanley Baker- pour ce giallo où la violence est souvent suggérée plutôt qu’explicite, le réalisateur préfère créer une atmosphère oppressante et angoissante, comme chez Argento -avec néanmoins un goût morbide pour les scènes de cadavre et de corps mutilés, constante de ses films- et montrer le déroulement de l’enquête.
Pour la petite histoire, la scène macabre dans laquelle Carole (Florinda Bolkan) découvre des chiens éventrés dans la clinique a posé des problèmes à la production : Fulci et le spécialiste des effets spéciaux, Carlo Rambaldi, se sont retrouvés devant la justice pour prouver qu’aucun animal n’avait subi de cruautés pendant le tournage. C’est la première fois qu’un responsable des effets spéciaux devait ainsi s’expliquer devant une cour et démontrer qu’une scène aussi réaliste était le résultat d’une technique cinématographique et non le reflet d’une réalité (source : imdb.com).
Florinda Bolkan jouera dans un autre giallo de Lucio Fulci en 1972, LA LONGUE NUIT DE L’EXORCISME.

Silvia Monti cine-revue 1974

C’est le premier giallo du célèbre mannequin brésilien Florinda Bolkan. Elle en fera deux autres : LA LONGUE NUIT DE L’EXORCISME (1972) et LE ORME (1975). Elle donne la réplique à Stanley Baker qui mourra d’un cancer du poumon en 1976 et à deux autres ravissantes naïades du cinéma des seventies : l’Italienne Ely Galleani et la Suédoise Anita Strindberg qui joue la même année dans le giallo policier de Sergio Martino LA QUEUE DU SCORPION passant ainsi du reptile… à l’insecte !

 

Florinda Bolkan


Qui l’a vue mourir (Chi l’ha vista morire ?)
Italo-allemand de Aldo Lado (1972) * 

Une jeune fille est assassinée en France. Le même sort arrive à la fille d’un sculpteur de renom…

Avec George Lazenby, Anita Strindberg, Adolfo Celi, Dominique Boschero, Peter Chatel, Piero Vida, Rosemarie Lindt, Vittorio Fanfoni

Seuls attraits de ce giallo : la musique d’Ennio Morricone, et une bonne distribution, dominée par la Suédoise Anita Strindberg, star du genre avec Edwige Fenech et Dagmar Lassander. Elle joua auparavant dans deux autres gialli, LE VENIN  DE LA PEUR et LA QUEUE DU SCORPION… Pas de venin ni de scorpion cette fois, mais son charme vénéneux a tout de même quelque chose de… venimeux.

28-11-68 Ciné revue

Dominique Boschero

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *