browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Agostina Belli/Journée noire pour un bélier=Giornata nera per l’ariete/Le monstre du château

Posted by on 7 février 2015

Agostina Belli (1947)

cinerevue 1973

Née à Milan, Agostina Belli débute dans l’excellent polar BANDITS à MILAN en 68, succès commercial signé Carlo Lizzani (elle jouait une otage des bandits), vue dans les gialli LE MONSTRE DU CHATEAU (70), JOURNEE NOIRE POUR UN BELIER (71), Barbe-bleue (1972) d’Edward Dmytryk, LA POURSUITE IMPLACABLE (73), PARFUM DE FEMME (74), LE GRAND ESCOGRIFFE (76), HOLOCAUSTE 2000 (77) avec Kirk Douglas

cinerevue mai 1975

Agostina Belli by Didgiv

 

Agostina Belli -

cinerevue 1974

by Didgiv

agostina belli

 

 

Holocauste 2000

 

Agostina Belli by Lemaltais

Journée noire pour un bélier (Jour maléfique) (Giornata nera per l’ariete) (The fifth cord)
Italien de Luigi Bazzoni (1971)

Avec Franco Nero, Silvia Monti, Wolfgang Preiss, Ira von Fürstenberg, Edmund Purdom, Rossella Falk

Walter et son amie Julia assistent à une agression et en parlent à Andrea Bild, journaliste spécialiste en affaires criminelles. Il mène l’enquête et il se retrouve soupçonné d’une série de crimes dont il n’est pas l’auteur

Une des plus belles affiche du giallo, avec musique d’Ennio Morricone : la vedette de western-spaghetti Franco Nero, dont c’est le second du genre (après LE FROID BAISER DE LA MORT), joue un journaliste alcoolo qui se saoule au J&B, Silvia Monti, Ira de Fürstenberg, qui avait déjà flirté avec le giallo dans L’ILE DE L’EPOUVANTE (1970), et dans un rôle secondaire, l’Américaine Pamela Tiffin qui vient de décéder, qui amorça une carrière en Italie à la fin des années 1960, elle jouera encore avec Franco Nero dans le western Los Amigos en 1973. Enfin, la magnifique Agostina Belli, vedette des films de Dino Risi. C’est un giallo policier mâtiné d’érotisme signé Luigi Bazzoni, qui en réalisera un autre en 1975, LE ORME, avec Florinda Bolkan en vedette

Ira Furstenberg

Silvia Monti


Le monstre du château (Il castello dalla porte di fuoco) (1970) italo-espagnol de José Luis Merino

Avec Erna Schurer, Carlos Quiney, Agostina Belli, Cristiana Galloni

A la fin du XIXe s., une belle jeune femme se rend dans un château pour travailler comme biochimiste auprès du Baron Janos Dalmar. Il veut redonner vie à son frère mort brûlé vif. Elle se sent attirée par lui, mais des meurtres ont lieu, elle découvre que le baron y est certainement lié

Dans la même veine que certains Mario Bava (on pense à BARON VAMPIRE sorti deux ans après, mais l’action de ce dernier se situe au XXe s.), un giallo horrifique avec une belle femme, un ancien secret, des cryptes et un monstre maléfique. Frissons garantis !

La Napolitaine Erna Schurer joua Nude per l’assassino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *